AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

A la Une

L’avenir de Marianne tranché le 18 août par le tribunal de commerce de Paris

Le Pdg de Marianne, Yves de Chaisemartin, a présenté hier 19 juillet son plan de redressement et de continuation au tribunal de commerce de Paris. La décision sera rendue le 18 août. « Nos résultats d’exploitation sont conformes, nos chiffres sont bons », nous confie-t-il. Lors de cette période d’observation, qui dure depuis janvier, sept départs ont eu lieu, ainsi que la démission de Frédérick Cassegrain, le directeur général parti à Paris normandie. « Cette première vague répondait aux besoins d’économies de gestion de la masse salariale », explique le Pdg, mais il tient à faire savoir qu’il n’y a jamais eu de « guichet de départs volontaires », répondant aux rumeurs qui circulent dans différents médias. + de détails
   
 
 
La publicité digitale encore en croissance au premier semestre 2017 
Le marché de la publicité digitale est en croissance de 9,8% sur le premier semestre de l’année 2017, à 1,813 milliard d’euros. C’est ce que démontrent les chiffres de l’observatoire de l’e-pub, présenté le 12 juillet par le SRI, l’Udecam et Pwc. La publicité digitale représente 33% du marché publicitaire global, soit le meilleur cru depuis quatre ans. Cette hausse est largement portée par les réseaux sociaux et le search, qui tirent 96% de la croissance. Le display est en progression de 17,7 %, et son poids tend à grandir (aujourd’hui à 35%). Au sein du display, le social pèse 45%, contre 36% au premier semestre 2016. Le search est aussi dynamique, avec une croissance de 7%, quand les autres leviers (emailing, comparateurs et affiliations) ne progressent que de 2,2%. Selon Pwc, deux tendances sont à suivre sur le search : la bascule des requêtes vers le vocal et l’émergence du conversationnel.
En termes de formats, la vidéo connait une véritable croissance (+26%) et représente désormais 36% des investissements. On constate aussi que les investissements sont de plus en plus mobiles : la croissance des investissements sur ce device est évaluée à 63%, et sa part se rapproche de celle du desktop : elle est de 41%, contre 29% en 2016, « ce qui traduit l’évolution des usages », souligne Sébastien Leroyer, directeur experience center chez Pwc. Si l’on lit les résultats par mode d’achat, le programmatique devance largement les autres modèles : il représente 60% des investissements dans le display, pour 384 millions d’euros. Le programmatique poursuit sa progression dans les principaux formats. 
 
Alliances dans la data
La data représente depuis des années, pour les éditeurs, un potentiel de développement important, mais ils avaient bien du mal à transformer l’essai d’un point de vue économique. Les choses devraient sensiblement évoluer à partir de septembre avec le lancement, annoncé cette semaine, à deux jours d’intervalles, de deux alliances : Gravity et Skyline. + de détails
 
 
Trois prix Albert Londres décernés cette année
Les prix Albert Londres 2017 ont été remis le 4 juillet au centre Georges Pompidou à Paris. La cérémonie a été dédiée aux journalistes Véronique Robert, Stephan Villeneuve et Bakhtiyar Haddad, disparus récemment en Irak dans l’exercice de leur métier. Le 79ème prix Albert Londres de la presse écrite a été remis à Samuel Forey, pour ses reportages publiés dans le Figaro sur la bataille de Mossoul. Il était en compagnie des trois journalistes décédés en juin lorsqu’ils ont été percutés par une bombe à Mossoul. Le jury a salué la justesse de son regard et sa tendresse dans l’écriture. Le 33ème prix audiovisuel a été remis à Tristan Waleckx et Matthieu Rénier, pour leur numéro de Complément d’enquête diffusé sur France 2 le 7 avril 2016 : « Vincent Bolloré, un ami qui vous veut du bien ? ». Un travail jugé rigoureux et audacieux, qui illustre l’indépendance de la télévision publique. Pour la première fois, un prix du livre a été décerné, remis par la présidente du jury Annick Cojean. Le premier lauréat est David Thomson, pour les Revenants, d’abord publié sur le pure-player les Jours, puis au Seuil. Un « éclaireur », selon Annick Cojean.
 
Le groupe Centre France en ordre de marche
Le groupe Centre France a annoncé, le 30 juin, de bons résultats financiers pour l’année 2016. Le chiffre d’affaires et le résultat courant consolidés du groupe Centre France, appelé plus couramment la Montagne-Centre France, sont en augmentation. A 201 millions d’euros, le chiffre d’affaires consolidé est en progression de 2%. Quant au résultat courant, il atteint 8,2 millions d’euros, contre 3,1 en 2015. Le résultat net du groupe est de 3,4 millions d’euros.
En parallèle, le groupe a réorganisé son capital. + de détails

Vogue Paris, l’Express et MTV aussi sur Snapchat discover
Comme nous l’écrivions dans les Clés de la presse du 30 juin, quatre nouveaux entrants viennent d’arriver sur Snapchat discover. Aux côtés de Society, on retrouve l’Express, Vogue Paris et la chaîne de télévision MTV. Seule MTV garde un rythme quotidien, alors que les huit premiers arrivants sur cette plateforme, en septembre 2016, étaient, eux, contraints de publier chaque jour une édition. Society et l’Express publieront une fois par semaine, Vogue le mardi, jeudi et samedi, selon le Figaro. Snapchat permet aux éditeurs de presse de toucher un public plus jeune, et de tester de nouvelles formes d’écriture, verticales, puisque le réseau social se consulte sur mobile. Il compte plus de 8 millions d'utilisateurs quotidiens en France. Selon Snapchat, son audience aurait doublé depuis le lancement de l’offre discover pour la presse.

 
 
Publihebdos regroupe tous ses sites sous la marque Actu
Filiale du groupe Sipa-Ouest France en charge des hebdomadaires régionaux, Publihebdos revoit de fond en comble sa stratégie numérique. Des 67 sites Internet existant début 2017, déclinés au nom de ses titres locaux, il n’en restera plus qu’un à la fin de l’année. « Nous avons choisi de nous concentrer sur une seule marque », nous explique Francis Gaunand, le président du directoire.
 
 
 
Society débarque sur Snapchat discover
Society lance, ce dimanche 2 juillet, sa première édition sur Snapchat discover, dix mois après l’arrivée des huit premiers médias français sur cette plateforme (le Monde, Melty, Paris match, l’Equipe, Konbini, Cosmopolitan, Vice et Tastemade). Sa particularité ? La chaîne ne sera pas quotidienne comme pour les autres, mais hebdomadaire. « Nous sommes excités à l’idée de transformer l’aventure papier en digital », affirme Brieux Férot, directeur du développement de So press. Chez Society, il n’y a pas d’équipe dédiée à la chaîne Snapchat, alors que c’était la condition pour les huit premiers médias français. So press fonctionne, comme à son habitude, avec une rédaction unique. « Nous sommes libres de raconter les histoires que nous voulons, en utilisant les outils du réseau social, explique-t-il. Pour nous, c’est un média de plus. Nous allons à la fois adapter des histoires du print vers le digital, et créer des contenus uniquement pour Snapchat ». L’objectif ? S’adresser à tous, avec la même baseline que pour lancement du quinzomadaire : « tout le monde lit Society ».
En quelque sorte, l’arrivée sur Snapchat répond aux ambitions digitales de Society. Le site ne sera donc pas développé ces derniers mois. « Nous ne le concevons pas comme un média en tant que tel », souligne Brieux Férot. Trois autres médias français, dont Vogue, devraient suivre prochainement sur Snapchat discover en France.

 
 
 
« Le sport a toute sa place dans le Monde », estime Gilles Van Kote
Actuellement en charge du déménagement, prévu pour dans deux ans, et de la création d’un « esprit de groupe » au sein du Monde, Gilles Van Kote vient de rejoindre le service Sport du quotidien. Sa mission ? Le réorganiser, alors que le supplément hebdomadaire a été supprimé en mars. Entretien. + de détails

 
 
Elisabeth Laborde prend du galon au sein du groupe de presse de Matthieu Pigasse
Elisabeth Laborde est nommée directrice générale des Inrockuptibles, où elle succède à Frédéric Roblot qui occupera les fonctions de directeur financier des Inrockuptibles et du groupe Nova, afin de renforcer les synergies au sein du groupe LNEI (les Nouvelles éditions indépendantes, propriété de Matthieu Pigasse. Elle travaillera aux évolutions stratégiques des Inrocks, aura en charge l’organisation et le management des équipes et, aux côtés de Pierre Siankowski, directeur de la rédaction, pilotera le lancement de la nouvelle formule des Inrocks prévu pour le 30 août prochain. Elisabeth Laborde reste par ailleurs secrétaire générale de LNEI et continuera de superviser les activités de communication et les relations sociales dans le groupe.

Le p’tit Libé en papier cet été
Le p’tit Libé, mensuel de Libération pour les 7-12 ans, sort un numéro spécial pour les grandes vacances. Ce hors-série de 100 pages sera en kiosque tout l’été pour revenir sur l’actualité de l’année écoulée, des élections en France à l’investiture de Donald Trump, en passant par la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, il ambitionne d’aider les enfants à « mieux comprendre le monde qui les entoure ». A la fin de chaque dossier, les enfants pourront tester leurs connaissances avec des quiz. Le p’tit Libé a pour habitude de sortir chaque premier mercredi du mois un dossier numérique sur un sujet d’actualité, qui paraît ensuite dans le quotidien le week-end qui suit.

Google condamné à 2,4 milliards d’euros d’amende pour abus de position dominante
Bruxelles a infligé, le 27 juin, une amende record à Google pour abus de position dominante. La commission européenne accuse le groupe américain d'avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne pour favoriser son comparateur de prix, Google shopping. Clôturant une enquête commencée il y a près de sept ans, la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, estime que « ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l'UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites, et d'innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d'un réel choix de services, et de tirer pleinement profit de l'innovation ». Google a aussitôt fait part de son « désaccord » annoncé qu'il envisageait de faire appel.
 
 
 
Pourquoi les 3 principales régies de presse magazine font cause commune dans le food 
Les régies publicitaires de Mondadori, Lagardère et Prisma média viennent de constituer une alliance pour défendre la presse magazine dans l’univers de l’alimentation. L’objectif du projet Food brand trust « n’est pas de proposer de simples packages aux annonceurs et aux agences, mais de travailler de façon durable, pérenne et collaborative », précise Valérie Camy, directrice exécutive de Mondadori France publicité. « Dans un contexte de défiance des consommateurs envers les marques alimentaires, celles-ci doivent reconstruire la confiance pour continuer d’exister dans le panier de leurs clients, ajoute Valérie Salomon, la présidente de Lagardère publicité.   + de détails

 
Gravity, une alliance de plusieurs groupes médias dans la data
Un peu moins d’un an après avoir annoncé la création d'une alliance pour « développer un acteur de référence dans le domaine de la data science », Denis Olivennes, président de Lagardère active, et Francis Morel, le président du groupe les Echos-le Parisien, sont prêts, et ont même attiré deux autres partenaires : SFR group (dont NextRadioTV) et Solocal. Baptisée Gravity, cette alliance sera dévoilée le 4 juillet par les dirigeants des quatre entités, prêts à « mettre en commun leurs données pour apporter au marché publicitaire une proposition de valeur innovante, puissante et efficace ».

Les audiences de la presse quotidienne nationale en forte hausse
Le SPQN a annoncé dans un communiqué une progression des audiences de la presse quotidienne nationale de 7% entre le premier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017, sur l’ensemble de la population, selon l’étude One global. « Cette forte progression est liée à l’accroissement des audiences digitales tirées notamment par celles enregistrées sur les mobiles (+11%) », indique le syndicat. Une progression deux fois plus importante pour la PQN que pour l’ensemble de la presse, sur certaines tranches d’âge. Elle atteint +15% pour les 18-24 ans et +14% pour les 25-34 ans. L’audience papier, quant à elle, reste stable sur les 15 ans et plus, et est en progression sur les 25 ans et plus. Francis Morel, président du SPQN, se félicite, affirmant être « heureux de voir que les efforts de la presse quotidienne nationale pour relever le défi du numérique portent leurs fruits ».

 
 
Elle international crée un programme de formation sur le management du luxe
Elle international s’associe à l’université américaine MIT, et l’université madrilène Universidad complutense pour lancer un programme international, nouvelle déclinaison de la marque. Baptisé « Elle international fashion & luxury management program », il est ouvert aux étudiants de tous pays disposant d’une expérience professionnelle dans le secteur de la mode et du luxe, souhaitant devenir des « top managers » de ces industries. Le programme, qui dure de novembre à mai, allie sessions online et classiques multi-sites aux Etats-Unis, à Paris et à Madrid.

 
 
Le groupe Altice lorgne sur un groupe média portugais
Le groupe Altice a annoncé, hier 26 juin, être entré en discussions préliminaires avec le groupe espagnol Prisa pour lui racheter sa participation majoritaire (94,69%) dans le groupe de média portugais Média capital. Après avoir repris un opérateur télécom, le groupe français pourrait ainsi accroître sa présence dans le pays puisque Média capital possède notamment la chaîne de télévision TVI et Radio commercial, qui font partie des leaders du marché, ainsi que des activités dans la production audiovisuelle et musicale.
 
Les administrateurs de Presstalis mandatent un chasseur de tête pour la direction générale
Une page de l’histoire de Presstalis va se tourner dans les semaines qui viennent. Comme elle nous l’a confirmé elle-même, Anne-Marie Couderc ne sera pas reconduite, le 29 juin, à la présidence de la messagerie à l’issue de son dernier mandat. Elle devrait être remplacée de façon intérimaire par Hubert Chicou, président du conseil de surveillance de Bayard, en attendant la nomination d’un nouveau président dans les mois qui viennent. Son départ devrait être suivi prochainement de celui de son directeur général, Vincent Rey, arrivé chez Presstalis en novembre 2010. Selon nos informations, les administrateurs de la messagerie, après avoir rejeté deux candidatures internes, ont déjà mandaté un chasseur de tête pour recruter son successeur.
 
Mondadori poursuivra ses lancements avec une nouvelle marque en septembre
Mondadori lancera, le 7 septembre, une nouvelle marque de presse en partenariat avec Michel Cymes. Une création du pôle femme centrée « sur le bien-être et la santé, qui sera novatrice et disruptive, avec une approche bienveillante et proactive », explique le groupe dans un communiqué. Ce lancement vient compléter une séquence créative très dense. « Au premier semestre, nous aurons lancé pas moins de douze nouveautés, dont une nouvelle marque (Mellow, NDLR) », nous explique Carmine Perna, le directeur général du groupe en France.

 
 
Le site de l’Obs évolue
Le site de l’Obs propose depuis hier, 22 juin, une nouvelle page d’accueil qui se veut à la fois « plus claire, plus précise et plus complète », explique le journaliste François Sionneau, qui précise qu’elle s’adapte désormais au téléphone portable, à la tablette comme à l’ordinateur. « Cette page d’accueil constitue la première étape de notre ambition, poursuit-il : le mariage de l’actualité chaude et du magazine, de l’information et de la réflexion ». Pour alimenter le débat, un nouvel espace dédié aux opinions a été créé, où il est possible de retrouver des éditos, des chroniques et des débats. « Dans un souci de clarté, les sujets en images et les vidéos sont regroupé », ajoute-t-il, en promettant d’autres évolutions dans les mois à venir.
 
 
 
La composition du cabinet du ministre de la Culture
Alors que le gouvernement Philippe II a été nommé le 21 juin, les ministères qui s’occupent plus spécifiquement de nos secteurs d’activité – la presse et les médias – eux, n’ont pas changé. Tous les membres du cabinet de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, ont été nommés, et leurs noms publiés au Journal officiel du 20 juin. + de détails
 
 
 
France culture relance son magazine Papiers pour toucher un public plus large
Cinq ans après le lancement de France culture papiers, la station de Radio France relance son magazine le 22 juin, en le repositionnant comme « une grande revue de la création, des idées et des savoirs », explique sa directrice, Sandrine Treiner. Bien décidée à « aller beaucoup plus loin que le monde de la radio » et à toucher une cible plus large, « tous ceux qui s’intéressent à notre vision du monde », elle en a confié la réalisation à Philippe Thureau-Dangin, ancien patron de Courrier international, qui dirige aujourd’hui les Editions Exils. « Le choix du partenaire a demandé du temps car il était crucial, estime Serge Schick, directeur du marketing stratégique et du développement de Radio France. Il devait être en résonance avec France culture et nous permettre de conquérir de nouveaux publics ». La mission était d’autant plus compliquée que la revue, rebaptisée Papiers, se veut à la fois « culturelle, intelligente et un peu élitiste », mais doit s’adresser au grand public. « Il n’y a pas assez de revues culturelles en France, déplore Philippe Thureau-Dangin. Ce serait bien que Papiers relance le mouvement ». Reste pour cela à séduire le public : verdict dans trois mois avec le résultat des ventes de ce premier numéro, qui a été tiré à 26 400 exemplaires. « Avec 13 000 à 15 000 ventes, ce serait un succès », assure-t-il.

 
 
La feuille de route du nouveau directoire de Bayard
Atteint par la limite d’âge, Georges Sanerot a, comme prévu, abandonné, le 19 juin, la présidence du directoire de Bayard, et laissé la place à une nouvelle équipe. Pas de révolution en perspective dans un groupe qui prône en permanence le travail collectif, mais une transition en douceur. Après vingt-cinq ans de maison, à des postes différents, en France comme à l’international, Pascal Ruffenach, jusque-là directeur délégué du public jeunesse, est prêt pour reprendre le flambeau. Il devra accélérer la mutation et la transformation de l’entreprise en adaptant l’organisation aux exigences numériques, tout en poursuivant la croissance par le lancement de nouvelles offres pour les publics jeunesse, senior et chrétien. Car comme le rappelle Hubert Chicou, le président du conseil de surveillance, « l’avenir de la presse passe par la création ». Le nouveau directoire, composé également d'André Antoni, Alain Augé et Florence Guémy, devra aussi accroître la présence du groupe à l’international : après l’Europe, l’Asie, les Etats-Unis et, plus récemment, l’Afrique, Bayard a décidé, le 15 juin, de s’attaquer à la Chine.
  
 
Stylist hommes arrivera en septembre
Le groupe Marie Claire se lance dans l’univers masculin, puisqu’il prépare la sortie de Stylist hommes, un nouveau rendez-vous semestriel. Le premier numéro est prévu pour le 21 septembre. S’il s’appuie sur le modèle de Stylist, il est « conçu comme un nouveau média à part entière », précise un communiqué, et s’adresse à une cible masculine urbaine, active et hyper connectée. Un thème unique choisi tous les six mois permettra de « raconter notre époque et d’aborder des sujets très variés : société, mode, beauté, culture, conso, lifestyle ». Il sera diffusé à 250 000 exemplaires dans 10 villes. Hugo Lindenberg, actuel rédacteur en chef adjoint de Stylist, prend la direction de Stylist hommes.
 
SFR fait le ménage dans son portefeuille de titres de presse 
Après des mois d’incertitudes sur le devenir du portefeuille de titres de presse racheté au groupe belge Roularta, SFR a tranché entre ceux qu’il compte conserver et ceux qu’il s’apprête à vendre. Alain Weill, directeur général des activités médias de SFR, a présenté, le 14 juin, au comité d'entreprise du groupe l'Express un projet de cessions de titres de son pôle de presse écrite avec l’objectif de « poursuivre son recentrage sur l'information générale, nationale et internationale, l'actualité, l'analyse et les enquêtes ». Etat des lieux. + de détails

 
 
Selon nos informations, Ouest France planche sur un nouveau site
A la rentrée de septembre, Ouest France va se doter d’un nouveau site Web. Les modifications seront progressives, par thématiques. D’abord, ce sera la page d’accueil qui subira des changements visuels. La bascule se terminera avec les pages locales.

France Antilles repris par AJR, soutenu par Aude Jacques-Ruettard
Finalement, ce ne sera pas Marc Laufer qui reprendra la holding Antilles Guyane médias (AGM), qui édite notamment les quotidiens France Antilles et France Guyane, mais AJD, projet soutenu par Aude Jacques-Ruettard, la nièce de Philippe Hersant, et Philippe Labi. Dans un communiqué, la Société des journalistes de France Antilles Guyane et du Syndicat national des journalistes rappellent qu’ils s’étaient prononcés « en faveur du projet qui favoriserait la préservation de l’emploi ». Ils félicitent donc la décision rendue par le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France. Les représentants des salariés indiquent qu’ils resteront vigilants quant à la tenue des promesses énoncées par les repreneurs, et qu’un « nouveau défi » s’annonce. AGM avait été placée en cessation de paiement en avril et mis en liquidation judiciaire en mai (cf. les Clés de la presse du 16 mai).
 
 
Explicite optera pour le payant
Invités d’un débat organisé par le Press club de France, des membres de l’équipe d’Explicite, ce média 100% vidéo et pour l’instant uniquement sur les réseaux sociaux, a éclairci son modèle économique. Explicite JA (pour journalistes associés), l’association loi 1901 créée par des anciens d’i-Télé qui a lancé Explicite en janvier, réfléchit désormais à un site et une application payants, « sur le modèle de Médiapart », a indiqué Olivier Ravanello, son président. Le passage au payant ne devrait pas avoir lieu avant début 2018, Explicite ayant levé plus de 160 000 euros grâce à une campagne de financement participatif. Une autre levée de fonds aura lieu dans les prochains mois. Pour construire son modèle économique, Explicite a été rejoint par Simon Baldeyrou, ancien directeur général France de Deezer. Ce dernier, qui a passé sept ans dans l’entreprise de streaming musical, entend s’inspirer d’autres industries (musique, séries, cinéma) pour penser la stratégie du média.

 
 
Philippe Carli aux manettes d’Ebra
Comme l’a révélé le Figaro, Philippe Carli va remplacer à la rentrée Michel Lucas à la tête des activités presse du Crédit mutuel, a confirmé Nicolas Théry, le président de la banque mutualiste. L'ancien directeur général du groupe Amaury vient d’achever un audit du groupe Ebra, éditeur de dix quotidiens régionaux, des DNA au Dauphiné, en passant par l’Alsace, le Bien public, le Républicain lorrain ou le Progrès. Avec un chiffre d’affaires de 620 millions d’euros, c’est tout bonnement le premier groupe de presse français. Reste à connaître sa feuille de route : a-t-il préconisé un démantèlement, via une vente, d’un coup ou par appartement ? Ou une rationalisation des activités comme il l’avait fait au sein du groupe Amaury, avant la cession du Parisien à LVMH ?

 
 
La nouvelle formule des Inrockuptibles sortira le 30 août
C’est le 30 août que les Inrockuptibles publiera sa nouvelle formule cross-canal (magazine, site et application). Résolument axée sur la prescription, elle s’articulera autour de trois grandes thématiques : la culture, la société et la création, avec une expérience de lecture repensée pour favoriser les temps longs, satisfaire la curiosité du lecteur et assouvir sa soif de découverte. Le magazine papier sera accompagné de déclinaisons numériques, grâce à un site entièrement responsive design et une application de recommandations. Si la nouvelle formule sortira en kiosque le 30 août, elle sera dévoilée en avant-première lors du festival Rock en Seine, racheté par Matthieu Pigasse, propriétaire des Inrocks, les 25, 26 et 27 août. Pour l’occasion, une distribution qualifiée du premier numéro sera mise en place auprès du public des festivaliers.
 
Dominique Lévy-Saragossi, directrice générale de l’Obs le 1er septembre
Après une carrière réalisée en instituts, chez Nielsen, TNS sofres et Ipsos, dont elle était jusque-là directrice générale pour la France, Dominique Lévy-Saragossi s’apprête à passer du côté des éditeurs, puisqu’elle va devenir le 1er septembre directrice générale et présidente du directoire de l’Obs, au sein du groupe le Monde. Après avoir longuement conseillé les médias, elle va devoir désormais mettre en place les stratégies de développement. Une tâche difficile à l’Obs, dont la diffusion n’a cessé de se dégrader ces dernières années, passant de plus de 500 000 exemplaires en 2012 à 355 961 exemplaires au premier trimestre.

 
 
Spir communication s’apprête à céder Logic-immo au groupe Axel Springer
Spir communication (groupe Sipa Ouest France) a annoncé le 2 juin avoir conclu la cession de ses activités d'annonces sur Internet, notamment la marque Logic-immo, à Axel Springer. Le groupe allemand avait annoncé fin avril négocier une telle acquisition (cf. les Clés de mla presse du 28 avril). Cette cession, réalisée sur la base d'une valeur d'entreprise de 105 millions d'euros assortie de garanties de passif de la part de Spir communication, a reçu un avis favorable de la part des instances représentatives du personnel, mais reste soumis à l'autorisation préalable de l'Autorité de la concurrence. Si celle-ci la donne rapidement, l’opération pourrait être bouclée en septembre.

William Leymergie quitte Télématin
La rumeur, pourtant démentie par l’intéressé, était donc bonne. « Après plus de trente ans à la direction et à l'animation de Télématin, l'émission leader et préférée des téléspectateurs, William Leymergie a informé la direction de France 2 de son désir de faire valoir ses droits à la retraite », précise la chaîne la chaîne dans un communiqué. Âgé de 70 ans, le journaliste a lancé l'émission en 1985 mais l'a quittée pendant quatre ans pour coprésenter le JT de 13 heures. Selon plusieurs sources, il serait en négociation avec le groupe Canal+ pour reprendre la case de midi de la chaîne C8 à la rentrée.
  
 
 
Un premier trimestre publicitaire en trompe-l'oeil 
C’est l’un des paradoxes du premier bilan publicitaire commun, délivré par l’Irep, France pub et Kantar média. Si les recettes publicitaires des médias sont en recul de 2,5% au premier trimestre, 2017 pourrait s’achever, selon les prospectives de France pub, par une croissance. Explications. + de détails
 
Le Télégramme choisit Eidos média comme futur système éditorial
Le Télégramme a finalement retenu, après un long processus de diagnostic et de tests, Eidos média pour le futur système éditorial multicanal e sa branche média. Cet investissement (4 millions d’euros pour 2017/2018) s’inscrit dans son projet de transformation digitale qui inclut la refonte complète des locaux de la rédaction du siège du journal.

Prisma média se dote d’un lobbyiste en chef
Le groupe Prisma média veut mieux faire entendre sa voix dans les instances professionnelles. Jusque-là directeur commercial réseau et marketing médias, Serge Hayek vient d’être nommé directeur des relations extérieures. « Il travaillera en étroite collaboration avec les membres du comité de direction et sera rattaché à Rolf Heinz, le président de Prisma média », précise le groupe dans un communiqué. Serge Hayek exerce déjà de nombreux mandats extérieurs, comme président de la commission retail/distribution du SEPM, président de la commission commerciale et logistique de Presstalis, membre du comité de diffusion de l’ACPM ou encore membre de la commission des bonnes pratiques professionnelles du Conseil supérieur des messageries de presse (CSMP). Pour le remplacer, Sylvaine Cortada, déjà directrice de la fabrication, prend en charge la direction de la vente au numéro.
 
 
 
Les Jours vise l’équilibre fin 2018
Les Jours propose de lire l’actualité en séries, au gré des « obsessions » de ses journalistes, découpant un sujet en plusieurs épisodes. Ce pure-player indépendant lancé par des anciens de Libération fête son premier anniversaire avec une nouvelle appli et l’annonce de l’atteinte de son premier objectif : 8000 abonnés. Une première étape réjouissante, pour Isabelle Roberts, présidente et cofondatrice.  + de détails
 
 
 
Les éditeurs de presse demandent la révision du projet de règlement ePrivacy
Une trentaine d’éditeurs de presse européens, dont les quotidiens nationaux français, manifestent leur inquiétude devant un projet de la Commission européenne qui remettrait e,n cause, selon eux, la pérennité de leurs titres alors qu’ils ont investi massivement dans des sites de presse dont les contenus sont lus par un nombre croissant de lecteurs. Dans une lettre ouverte publiée hier 29 mai, ils interpellent les députés européens et les Etats membres de l’Union européenne sur la proposition de règlement ePrivacy, qui « propose une modification radicale de l’environnement digital, en concentrant le recueil du consentement des internautes pour l’utilisation de leurs données de navigation (« cookies ») entre les mains des grandes plateformes internationales, et non plus sur chaque site consulté, comme c’est le cas actuellement ». Pour eux, cette mesure, si elle aboutissait, « détruirait les liens directs que les éditeurs s’attachent à développer avec leurs lecteurs, et les priverait de perspective de développement dans l’univers digital ».
 
SFR abandonne son nom pour Altice
Le groupe Altice a dévoilé, en début de semaine dernière, sa nouvelle stratégie mondiale : un groupe, une marque, le nom SFR lui cédant la place. Les différentes entités adoptent la marque unique, Altice, « faisant suite à [sa] transformation en leader transatlantique des télécommunications, des contenus et de la publicité », indique un communiqué. Avec un nouveau logo et une nouvelle identité, Altice partage désormais une stratégie unique de convergence, et une mission commune. Sa nouvelle signature ? « Ensemble, repoussons les limites ». Toutes les marques commerciales achèveront leur processus de transition d’ici à la fin du second trimestre 2018. Plusieurs programmes internes soutiennent cet effort : « Altice young talent » pour le recrutement, « Altice inside reality » pour l’intégration du groupe, « Altice academy » pour la formation des collaborateurs, « Altice international exchange » pour les mobilités internes internationales.
 
 
 
Bouygues télécom lance un bouquet presse en partenariat avec Lekiosk
Bouygues télécom a annoncé, le 22 mai, le lancement d’un bouquet presse pour ses clients. Une nouvelle offre qui proposera, à partir du 29 mai, la lecture en illimité de plus de 1000 titres de presse, pendant douze mois (pour l’instant). Pour ce faire, l’opérateur télécom s’associe avec Lekiosk, kiosque numérique, qui a également noué un partenariat avec Canal il y a un mois. « Nous préférons nous associer avec des partenaires, les plus pertinents du marché, pour mener à bien notre stratégie de contenus », nous explique Patrick Durand-Gasselin, responsable marketing des services numériques de Bouygues télécom. Cette stratégie fait partie de l’enrichissement des offres de l’opérateur. + de détails
 
SFR presse planche sur la cession de son pôle décoration
Selon nos informations, SFR presse serait sur le point de céder son pôle décoration (Maison côté sud, ouest, est, Paris) à François Dieulesaint, actuel directeur général du groupe en charge des opérations et des finances, qui quitterait l’entreprise.

 
  
Marc Schwartz, nouveau directeur du cabinet du ministère de la Culture
Le monde de la presse a pu être inquiet après la nomination de Françoise Nyssen au ministère de la Culture, l’appellation « Communication » ayant disparu du nom. Le nom de son directeur de cabinet a dû les rassurer : Marc Schwartz est résolument connaisseur du secteur. Il est à l’origine de la feuille de route d’En marche concernant le programme du nouveau président de la République pour la presse et des médias. Ex-directeur général de France télévisions, il préconise une réforme de l’audiovisuel, comme nous l’avons présenté dans les Clés de la presse du 9 mai. Auteur de plusieurs rapports sur la presse et les médias, Marc Schwartz a également été maître à la Cour des comptes et médiateur du livre. Dans le cadre de la campagne d’Emmanuel Macron, il a rencontré, en personne, la plupart des syndicats des éditeurs de presse pour entendre leurs revendications pour les cinq prochaines années.

 
 
Michel Field démissionne de France télévisions
Alors qu’une motion de défiance s’apprêtait à être soumise au vote (prévu, a priori, pour aujourd’hui 23 mai), Michel Field, directeur de l’information de France télévisions depuis fin 2015, a pris les devants en présentant sa démission. Une information révélée par le Monde. « Il a annoncé sa décision lors d’un comité de direction, le 22 mai, avant de la confirmer dans un message adressé à l’ensemble de ses équipes », indique le quotidien. Le directeur de l’information, déjà visé par une motion de défiance il y a un an, a été critiqué, notamment suite à l’éviction de David Pujadas du JT de 20 heures, mais aussi après une tribune publiée dans Libération la semaine dernière. Le désormais ex-directeur de l’information y critiquait les JT de 20heures sur France 2, s'interrogeant sur le « journalisme incarné où le reporter met en scène son investigation ou son questionnement ».
  
Françoise Nyssen au ministère de la Culture
En nommant Françoise Nyssen au ministère de la Culture et Mounir Mahjoubi au secrétariat d’Etat en charge du numérique, Emmanuel Macron a joué la carte de la société civile, même si l’ex-président du conseil du numérique avait conseillé François Hollande lors de sa campagne de 2012, avant d’accompagner le nouveau président dans sa conquête du pouvoir. + de détails
 
 
 
Trois candidats pour la reprise de France Antilles
Trois repreneurs se sont manifestés pour la reprise d'Antilles-Guyane média (journal France Antilles), selon l’AFP. Le tribunal de commerce de Fort-de-France a prononcé le 11 mai la mise en liquidation judiciaire du groupe avec poursuite de l'activité durant trois mois, selon des informations obtenues par l’AFP auprès de l'administrateur judiciaire. La holding AGM (Antilles-Guyane média) avait été placée en cessation de paiement en avril dernier. Les trois candidats à la reprise sont AJR participations, actionnaire minoritaire actuel du groupe Hersant média ; Marc Laufer, actionnaire majoritaire de Newsco group, via la société She three ; une troisième offre porte sur la reprise d’une partie des actifs. La décision devrait être rendue le 6 juin lors d’une audience du tribunal. 
 
SFR dame le pion à Canal+ et Be in sports pour la Ligue des champions et la Ligue Europa
L’annonce, le 11 mai, par SFR, de l’acquisition de l’intégralité des droits de diffusion, en France, de la Ligue des champions et de la majorité de la Ligue Europa de 2018 à 2021, sur tous les supports et tous les formats, constitue un séisme dans le monde du football français. « C’est une date importante pour le groupe, confirme Michel Combes, le directeur général d’Altice. Nous changeons de dimension dans le domaine du sport ». C’est aussi un coup dur pour Canal+ et Be in sports, détenteurs des droits jusque-là, pour qui l’offre était un fantastique outil de recrutement d’abonnés. Le groupe de Patrick Drahi avait déjà ouvert une brèche dans leur monopole en emportant, en 2015, les droits du championnat anglais, dont les rencontres sont désormais diffusées sur les chaînes de SFR sport. L’autre grand gagnant de l’opération est l’UEFA, qui voit ses recettes doubler, passant de 160 millions d’euros annuels à plus de 350 millions pour les années 2018-2021. « Mais c’est inférieur au montant payé par BT au Royaume-Uni (466 millions, NDLR) ou aux droits de la Ligue 1 », tient à répondre Michel Combes à ceux qui trouvent le prix exorbitant. + de détails
 
 
 
Pierre Mauchamp, futur directeur de la rédaction de la Voix du nord
La rumeur l’avait annoncé depuis quelques jours. C’est désormais officiel : Jean-Michel Bretonnier, directeur de la rédaction et rédacteur en chef de la Voix du nord, a annoncé le 10 mai qu'il comptait faire valoir ses droits à la retraite à compter du 1er octobre prochain. Il sera remplacé par un binôme constitué de deux de ses adjoints actuels : Pierre Mauchamp, qui deviendra directeur de la rédaction, et Patrick Jankielewicz, en qualité de rédacteur en chef. Les deux hommes devront notamment mettre en place à la rentrée la nouvelle organisation de la rédaction qui prévoit, dans le cadre du projet d'entreprise Demain la Voix, de développer la production de contenus digitaux, via des pôles régionaux d'édition et le redéploiement des équipes sur l'ensemble du Nord-Pas de Calais.

Vivendi s’apprête à racheter Havas
Vivendi annonce dans un communiqué proposer au groupe Bolloré de reprendre la participation (60%) qu’il détient dans Havas. Une aubaine pour le groupe de Vincent Bolloré, actionnaire à 20% de Vivendi, qui pourrait engranger 2,4 milliards d’euros dans l’opération. « Cela permettra à Havas de bénéficier du savoir-faire de Vivendi dans la gestion des talents, la création de contenus et leur distribution, précise-t-on chez Vivendi. En retour, cette opération donnera à Vivendi accès aux expertises de Havas en matière de consumer science, maîtrise des données et nouveaux formats créatifs ».
 
Le programme d’Emmanuel Macron pour la presse et les médias
Dimanche, les Français ont élu Emmanuel Macron. Nous avons interrogé le responsable de son programme culture et médias, Marc Schwartz, ex-directeur général de France télévisions, pour qu’il nous parle de la direction que prendra a rue de Valois dans les cinq prochaines années, en matière de liberté de la presse, d’indépendance des médias, mais aussi sur les aides à la presse, l’audiovisuel public, l’Europe ou son rapport aux Gafa. Etat des lieux. + de détails
 
 
 
Le groupe Revue fiduciaire se lance sur le marché de l’emploi et de la formation
C’est parce qu’ils avaient la même conviction de l’importance de la qualité des contenus et du potentiel d’une offre de services qu’Yves de la Villeguérin, Pdg du groupe Revue fiduciaire, et Laurent Minaud, Pdg du groupe Courrier cadres, ont scellé, en octobre 2015, le rachat du second (éditeur de Courrier cadres, de Rebondir, l’Officiel de la franchise, Vente directe magazine et du Nouvel entrepreneur) par le premier. Dix-huit mois plus tard, « nous ne sommes pas trompé, analyse Laurent Minaud, qui est devenu directeur général adjoint du groupe Revue fiduciaire, en charge du commercial, du marketing et des abonnements (tout en restant Pdg de Courrier cadres, dont il a conservé 15% du capital. ). Nous avons même développé beaucoup plus de synergies que je ne l’avais envisagé au départ ».
Une étape supplémentaire sera franchie dans les semaines et les mois qui viennent avec le lancement d’une offre complète sur l’emploi et la formation. « Avec nos différents titres, nous touchons l’écosystème complet de l’entreprise », souligne-t-il.    + de détails

En savoir plus ...

Réagissez

Quelles sont vos applications presse préférées ?

Donnez-nous votre avis

Réagissez ...

Dernière minute

7 clés pour comprendre la presse en 2017

Une formation incontournable sur l'univers de la presse

En savoir plus ...

A découvrir ...

Notre nouveau magazine est tout chaud, il vient de sortir

 
 
L’événement : spécial bilan presse
- Les recettes de la presse qui marche
- La diffusion et l’audience de la presse en 10 tableaux
- La digitalisation réussie des Echos
- Les raisons du succès de la marque l’Equipe
- Uni-éditions, en mode cocréation
- Le plaidoyer de François Mariet
- L’ACPM passe à l’offensive
- Notre reporter a participé à l’étude One premium

Le dossier : les médias montent au front sur la vidéo
- 2017, année de la vidéo
- La vidéo au cœur de la stratégie de Prisma média
- L’AFP TV en pleine croissance
- Le Figaro live, un nouveau terrain de jeu
- Ouest France mise sur les partenariats
- La Provence accélère
- La success story de Brut
- Youblive réinvente le direct
- Explicite, payant et indépendant

La tendance : le son, nouvel eldorado des pure-players
- L’émergence de nouveaux acteurs
- A chacun son modèle économique
- 3 nouveaux acteurs, 3 lignes éditoriales
- Un no man’s land juridique
 
 
 

En savoir plus ...

L'actualité des Clés de la presse

Le dernier magazine des Clés de la presse est sorti

 
 
L’événement : spécial bilan presse
- Les recettes de la presse qui marche
- La diffusion et l’audience de la presse en 10 tableaux
- La digitalisation réussie des Echos
- Les raisons du succès de la marque l’Equipe
- Uni-éditions, en mode cocréation
- Le plaidoyer de François Mariet
- L’ACPM passe à l’offensive
- Notre reporter a participé à l’étude One premium

Le dossier : les médias montent au front sur la vidéo
- 2017, année de la vidéo
- La vidéo au cœur de la stratégie de Prisma média
- L’AFP TV en pleine croissance
- Le Figaro live, un nouveau terrain de jeu
- Ouest France mise sur les partenariats
- La Provence accélère
- La success story de Brut
- Youblive réinvente le direct
- Explicite, payant et indépendant

La tendance : le son, nouvel eldorado des pure-players
- L’émergence de nouveaux acteurs
- A chacun son modèle économique
- 3 nouveaux acteurs, 3 lignes éditoriales
- Un no man’s land juridique
 
 
 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique