AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

A la Une

« Neoruro accompagne ceux qui veulent aller vivre à la campagne »

Le pôle nature de Reworld média, éditeur du Chasseur français, mais aussi plus récemment de Gueuleton, explore avec le lancement le 15 avril de Neoruro la thématique d’une nouvelle vie au vert. « L’idée de créer un magazine pour les gens qui partent vivre à la campagne est née avant la pandémie, nous assure Tancrède de la Morinerie, le directeur des rédactions du pôle, mais celle-ci n’a fait que renforcer notre conviction qu’il y a un réel potentiel à explorer sur un créneau que la presse n’a pas encore exploité ». Entretien. + de détails

 
 
Havas dessine les tendances de la communication de demain
Après une année 2020 mouvementée, Havas s’interroge sur les nouveaux challenges qui poussent les marques et les agences à se transformer. Mutations technologiques, quête de sens, bouleversement des modèles économiques, digitalisation des process, essor de l’e-commerce, l’agence dessine, dans son nouveau livre, Meaningful transformations, les cinq tendances actuelles du marketing et ses répercussions sur le monde de demain. Explications. + de détails

So press et Gabriel Gaultier explorent le champ des possibles
Le projet est né d’une rencontre entre Gabriel Gaultier, fondateur de l’agence Jésus et Gabriel, et Franck Annese, le fondateur de So press, l’éditeur de Society ou So foot. Baptisé Big bang, il s’agit d’un magazine mook annuel de 340 pages bâti autour du thème de l’utopie. « Je suis pour les utopies, expliquait le publicitaire en janvier dernier dans un entretien à Influencia. Big Bang se propose de redonner le goût de l’utopie en mettant en avant des idées utopiques qui font avancer les choses ». Concrètement, douze thèmes utopiques sont abordés dans ce magazine en kiosque le 15 avril. Ils vont de Marseille capitale de la France (pour le mois de mai), Vivons heureux vivons sous l’eau en juin, Tous nomades en octobre, Sauvons la planète disparaissons en novembre, ou La religion idéale en mars 2022. Tiré à 80 000 exemplaires et vendu au prix de 19,90 euros, cet « alamanach des possibles », pour reprendre la base-line du titre, ne se contente pas « d'imaginer non pas le monde qui vient mais celui qu'on veut, dixit Gabriel Gaultier dans son édito. Big Bang c'est aussi un magazine politique, qui entend peser sur le cours des choses non pas en suivant l'actualité mais en la créant ». A tout juste un an de l’élection présidentielle.

 
 
L’audience de la radio souffre de la crise sanitaire
Les dirigeants de la radio s’y attendaient, mais la baisse est tout de même rude. Selon l’enquête 126 000 radio de Médiamétrie, dont les résultats de la vague janvier-mars 2021 ont été communiqués hier, 15 avril, le média a perdu plus d’un million d’auditeurs en un an (à 40,121 millions en semaine). Logiquement, toutes les stations en souffrent, à l’exception du service public, surtout France info, qui parvient à tirer son épingle du jeu. Décryptage. + de détails
 
Le Parisien interpelle des personnalités au nom de ses lecteurs 
Le Parisien inaugure, le 13 avril, un nouveau rendez-vous qui associe ses lecteurs au traitement de l’actualité. Chaque matin, sur Leparisien.fr et dans les éditions papier sera publiée une lettre ouverte à une personnalité pour lui poser une question précise de vie quotidienne. « Nous interpelleront des responsables politiques ou syndicaux, des chefs d’entreprise, des scientifiques, des chercheurs, des artistes ou des animateurs de télévision », explique la rédaction. Le but est d’obtenir une réponse dans la journée qui sera publiée sur le site et dans le journal du lendemain. Chaque réponse sera relayée sur nos plateformes numériques et les réseaux sociaux. Cette initiative éditoriale, qui associera les lecteurs, invités à donner des idées de question, se veut « une nouvelle démonstration de la proximité du Parisien avec les préoccupations des Français », précise le journal.

 
 
Les enfants encore plus accros aux écrans
Partant du principe que « le rapport à la famille et aux enfants a changé depuis la crise sanitaire et les confinements », selon Sabina Gros, sa directrice générale, Unify (groupe TF1) a réalisé au début de l’année une enquête pour déterminer à quoi ressemble, selon leurs parents, le divertissement chez les enfants cette année. Baptisée Kids entertainment, voyage dans la tête des parents, celle-ci permet notamment de mieux comprendre le rapport des petits aux écrans. Explications. + de détails

La Dépêche du midi reprend Via Occitanie
Le tribunal de commerce de Nîmes a validé, le 12 avril, l’offre de reprise de Via group portée par la Dépêche du midi. Le groupe de presse, qui était en concurrence avec Altice média, reprend les fréquences de Toulouse, Montpellier et Perpignan pour 1 million d’euros, et s’engage à sauvegarder l’emploi de 45 salariés. Un nouvel appel d’offres, auquel la Dépêche sera candidat, doit être lancé par le CSA s’agissant de l’avenir de la fréquence de Nîmes. « C’est d’abord une décision conforme au droit, estime Jean-Nicolas Baylet, directeur général du groupe la Dépêche. C’est ensuite une décision logique, car elle avait la préférence des collaborateurs de Via Occitanie, et parce que depuis plusieurs années, nos deux groupes travaillent ensemble ».

 
 
Europe 1 planche sur un plan d’économie
La direction d’Europe 1 a réuni, le 12 avril, les organisations syndicales pour leur faire part de ses réflexions sur l’organisation de l’entreprise. « Le travail engagé depuis deux ans sur la grille d’Europe 1 a permis de stabiliser les audiences mais le déficit annuel de la radio, accentué par la crise sanitaire, impose une réflexion sur l’organisation », estime-t-elle. C’est pourquoi elle a décidé d’ouvrir des discussions en vue de négocier un projet de rupture conventionnelle collective. « Cette approche, entièrement fondée sur le volontariat, a pour objectif de permettre à l’entreprise de se réorganiser sans départs contraints », ajoute-t-elle.
 
Prisma média défriche l’univers de la maison avec Stéphane Plaza
Prisma média lance, le 8 avril, en partenariat avec le groupe M6, un nouveau magazine grand public centré sur l’immobilier et la décoration, en s’appuyant sur un expert en la matière, Stéphane Plaza. Soutenu par une promotion massive en télévision et la force de frappe des magazines du groupe, Bienvenue chez vous by Stéphane Plaza affiche de grandes ambitions sur le front des ventes, avec un tirage initial de 200 000 exemplaires. Décryptage. + de détails

 
 
Brut joue la carte du streaming payant
C’est à un véritable changement de stratégie que procède Brut avec le lancement, le 7 avril, en France, d’une plateforme de streaming de divertissement engagé par abonnement, disponible pour 4,99 euros par mois en OTT, sur les box Orange et Free, et sur les plateformes tierces (Apple TV, Android TV…). Avec Brut X, le public français a accès à des films, des séries et des documentaires tournant autour « des questions de genre, le féminisme, les responsables du pouvoir, l’environnement ou les grandes figures de la pop culture, nos thèmes de prédilection », explique son Pdg, Guillaume Lacroix. « Nous voulons montrer un monde plus progressiste, plus humaniste », complète son associé, le producteur Renaud Le Van Kim. Pour l’instant, Brut X propose 500 heures de programmes, ce qui est peu comparé aux grandes plateformes, mais cela répond à une stratégie « éditorialisée », qui évite au consommateur de se perdre dans une offre trop large.

After foot la revue sera commercialisée par la régie Mint
Selon nos informations, After foot la revue, la déclinaison print de l’émission phare de RMC, confie sa régie publicitaire à Mint, dirigée par Fabrice Régy. Le premier numéro de ce mook trimestriel de 160 pages (présenté dans les Clés de la presse du 26 février dernier) devrait sortir le 15 mai.

 
Les marques françaises du luxe tirent leur épingle du jeu
Selon le classement BrandZ de Kantar pour la France, la valeur des marques françaises n’a cessé de progresser malgré la crise sanitaire. Une vraie spécificité qui s’explique, pour les leaders comme Louis Vuitton, Chanel ou Hermès, par une présence forte à l’international, une agilité décuplée par la pandémie, une prise en compte précoce des changements sociétaux accélérés par la crise, et un savoir-faire et savoir-être à la française. Explications. + de détails
 
Pendant la crise, les lancements continuent
La crise sanitaire et les confinements successifs n’empêchent pas les éditeurs de lancer de nouveaux magazines. Sur les six dernières semaines, les Clés de la presse a présenté pas moins d’une quinzaine de nouveautés, sur les thématiques les plus variées. Citons par exemple Les Sisters le mag, Outremer tourisme, Nylon, Route 64, Golda, la Déferlante, l’Effet bœuf, Go, ou l’After foot. De son côté, Burda bleu lance cette semaine, après Silence ça pousse le mois dernier, le deuxième des cinq magazines qu’il créera d’ici à l’été. Quant à Prisma média, il s’associe, toujours cette semaine, à une star de la télévision en lançant, le 8 avril, Bienvenue chez vous by Stéphane Plaza. Décryptage. + de détails  
 
 
 
Les ambitions du nouvel Intramuros
Repris il y a quelques mois au groupe de presse Beemedias par Intramuros group, nouveau groupe de presse spécialiste de l'univers de la maison, Intramuros magazine se réinvente sous l’impulsion de son nouveau directeur de la publication, Frédéric Marty. Nouvelle maquette, nouveau logo, retour de collaborateurs historiques, le titre propose une rupture forte pour cette bible du design depuis 35 ans. « S’il a été la publication de référence des prescripteurs, des amateurs éclairés, des designers et des architectes d’intérieur, en France comme à l’international, il était temps de lui redonner tout son éclat », explique-t-on en interne. De périodicité trimestrielle, le nouvel Intramuros revient à ADN d’origine, en prenant compte les évolutions du design, via la mise en avant des grands noms du secteur, mais aussi de la jeune garde. « Pour ce premier numéro d’une nouvelle ère, celle de la naissance d’Intramuros group (qui réunit une famille de titre dédiée à l’univers de la maison, avec Intramuros magazine, Cuisines & bains magazine, Concept bain et le Courrier du meuble et de l'habitat, NDLR), nous avons décidé de mettre en avant une nouvelle génération de designers, jeunes, talentueux, engagés et soucieux de s’inscrire dans une époque, faisant de leurs préoccupations naissantes les enjeux majeurs des prochaines décennies », explique Frédéric Marty dans son édito.
 
Weborama lance sa solution cookieless et ID-less
A l’heure où la Cnil met en place des mesures de renforcement du consentement et où Google décrète la fin des cookies tiers, Weborama lance son moteur d’intelligence artificielle sémantique contextuel. « Golden fish est une solution nouvelle génération qui allie performance et respect de l’internaute, explique son Pdg fondateur, Alain Lévy. Elle permet aux marques de mener des campagnes publicitaires de qualité dans un monde cookieless et ID-less ». Décryptage. + de détails

 
 
Le Monde crée son podcast quotidien avec Spotify
Avec l’Heure du Monde, le Monde se lance dans la production d’un podcast quotidien d’actualité. Chaque jour, la rédaction du journal décryptera, en 20 minutes, un sujet phare de l’actualité ou reviendra sur une enquête exclusive du journal. Un contenu disponible en exclusivité et gratuitement sur Spotify, sur Lemonde.fr et sur l’application du journal. « Ce lancement s’inscrit dans notre stratégie d’innovation, explique Jérôme Fenoglio, le directeur du Monde. Nous avons à cœur d'investir de nouveaux formats et plateformes, pour intéresser des publics plus jeunes, tout en gardant la même exigence éditoriale que sur les supports plus traditionnels ».

« Le concept des Sisters est milano-compatible »
Milan presse a lancé le 31 mars Les sisters le mag, la déclinaison papier trimestrielle des Sisters, une série de bande dessinée à succès, publiée chez Bamboo édition, qui a déjà connu des adaptations en dessin animé, roman jeunesse et jeu vidéo. « Avec son positionnement et ses valeurs, le concept des Sisters est milano-compatible, nous explique Aurélya Guerréro, directrice éditoriale licence-héros chez Milan presse. C’est aussi un vrai remède contre la morosité et une bulle de tendresse dont les enfants ont bien besoin aujourd’hui ». Entretien. + de détails
 
 
 
Après l’abandon de sa périodicité hebdo, Jeune Afrique se projette à cinq ans
La réflexion avait été engagée un an avant la crise sanitaire, mais c’est aujourd’hui que le groupe Jeune Afrique lance son grand plan stratégique à cinq ans. Une façon de se réinventer après 60 ans d’existence et l’abandon de sa périodicité hebdomadaire historique. « Ce plan repose sur trois piliers principaux, nous explique Amir Ben Yahmed, le directeur général du groupe, dans un entretien aux Clés de la presse : un passage au digital first dans une logique de média quotidien numérique, un déploiement passif dans l’événementiel, et le développement d’offres de services autour de notre régie publicitaire ». Avec l’ambition de retrouver très rapidement la rentabilité et les effectifs d’avant la crise. Explications. + de détails

 
 
Le 1 hebdo repense sa maquette et se déploie sur le numérique
Lancé il y a tout juste sept ans par Eric Fottorino, Laurent Greilsamer, Natalie Thiriez et Henry Hermand, le 1 hebdo propose, dans son édition à paraître demain 31 mars, une maquette revisitée. « Il nous a semblé que le moment était venu de revisiter le 1 pour lui donner de nouveau de l’énergie, en apportant des nouveautés qui surprennent, tout en confortant le concept initial dans sa radicalité : une feuille, un sujet, une heure de lecture », estime Eric Fottorino. Cette évolution se traduit notamment par un poster spectaculaire (une grande planche d’encyclopédie où l’information passera d’abord par l’image et l’infographie) et une couverture retravaillée avec un impact visuel renforcé. Le concept, lui, autour d’une question d’actualité traitée sans publicité avec plusieurs regards d’écrivains, journalistes et chercheurs de tous les horizons, ne change pas. C’est ce qui lui permet d’enregistrer des ventes en constante progression, avec plus de 36 000 exemplaires vendus en moyenne chaque semaine (25 000 abonnés et 11 000 ventes au numéro). + de détails

 
 
Oblik double sa périodicité
Lancée en 2017 par Alternatives économiques sous la forme d’une revue annuelle proposant des analyses économiques en graphiques dessinés, Oblik change de périodicité. « Nous passons à deux numéros par an, révèle Laurent Jeanneau, directeur de la rédaction. Un choix encouragé par les bonnes ventes et les bons retours sur les précédents numéros, et dicté par l’envie de créer un rendez-vous plus régulier avec nos lecteurs ». Ce nouveau numéro (le 5) consacre un dossier d’une centaine de pages à la mobilisation des femmes pour obtenir les mêmes droits que les hommes.

 
 
Bayard se retire d’Europe du nord pour se concentrer sur la presse senior en France
Bayard presse a annoncé, le 26 mars, la cession à Roularta de ses participations dans Senior publications Nederland (SPN), l’éditeur du mensuel Plus magazine aux Pays-Bas, et Belgomedia, l’éditeur de Télépro en Belgique et de Plus, Frau im Leben et G-Geschichte en Allemagne via des filiales allemandes. Le groupe souhaite se concentrer sur le développement des activités de son pôle senior en France, à l’heure où ce public est en plein essor démographique, avec des attentes qui évoluent fortement. « La force de la marque Notre temps et les travaux du club Landoy, créé et animé par Bayard, constituent un point d’appui décisif pour soutenir cette ambition », souligne le groupe dans un communiqué, en rappelant que la marque Notre temps réunit chaque mois 4,8 millions de lecteurs et internautes (via Notre temps, Tempo santé et Notre temps jeux, mais aussi ses nombreux hors-séries et guides pratiques et son site internet Notretemps.com). Quant au club Landoy, c’est un think-tank créé à l’initiative de Bayard en 2019, dédié à la révolution démographique, qui rassemble un collectif d’entreprises partenaires et de structures engagées, et produit des réflexions et des travaux à la fois prospectifs et prédictifs sur les transformations profondes des équilibres démographiques, économiques et sociaux. Le produit de la vente de ces participations aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne sera utilisé pour accélérer la croissance de la presse senior en France « par des investissements organiques et des acquisitions clés », précise le groupe Bayard.

La Tribune s’organise pour accélérer sa transformation digitale
Jean-Christophe Tortora, le président de la Tribune, ne cache pas sa satisfaction. Avec des résultats à l’équilibre en 2020, malgré la crise sanitaire, l’impossibilité d’organiser des événements physiques et un système de distribution presse à l’agonie, « nous avons validé notre modèle économique et la pertinence de notre stratégie », nous explique-t-il dans un entretien aux Clés de la presse. La mise en place d’une nouvelle organisation, annoncée le 24 mars, doit permettre d’accélérer, dès 2021, la transformation digitale entamée à marche forcée l’an dernier. Explications. + de détails

 
 
Pourquoi LNEI adopte le nom de Combat
Les Nouvelles éditions indépendantes (LNEI), fondé par Matthieu Pigasse en 2009, change de nom pour devenir Combat. « Avec Radio Nova, les Inrockuptibles, Rock en Seine, Cheek, Nova production, Nova spot et les Editions Nova, nous sommes un groupe original en Europe, à la fois acteur, observateur, prescripteur et critique de la vie culturelle, souligne Emmanuel Hoog, directeur général de Combat. C’est fort de cette dimension unique que nous avons réussi à rassembler l’ensemble des forces du groupe autour d’offres nouvelles ». + de détails
 
Prisma média relance Ça m’intéresse
Pendant la vente, l’innovation continue. A quelques semaines de sa cession à Vivendi, Prisma média lance, le 25 mars, une nouvelle formule pour Ça m’intéresse. Pas question de changer les fondamentaux d’un magazine qui fête ses 40 ans, assure son rédacteur en chef, Fabrice Argelas. « Notre ambition n’a pas va rié d’un iota depuis quarante ans, précise-t-il, elle tient en plusieurs verbes : proposer, faire comprendre, étonner, partager, raconter l’époque et s’adapter sans cesse au monde qui bouge, pour mieux le raconter ».
Pour s’adapter, le nouveau Ça m’intéresse propose plus d’images (les sujets d’ouverture font la part belle à de grandes photos et plusieurs rubriques sont conçues autour de photos et d’illustrations), plus de lecture (via un gros dossier de couverture), plus de témoignages, pour rendre l’information plus vivante (et une nouvelle rubrique se consacre totalement à un témoignage) et plus d’insolite. « Ce mensuel curieux, fidèle à son approche divertissante de la connaissance, propose désormais une longue séquence Des questions ? Des réponses !, où l’on répond aux questions que l’on se pose, et à celles que l’on ne se pose pas encore », ajoute Fabrice Argelas.
Avec cette nouvelle formule, Prisma média espère freiner l’érosion de sa diffusion France payée, passée de 221 725 exemplaires en 2016 à 179 811 exemplaires en 2020, tout en poursuivant ses investissements numériques, où il revendique 1,8 million de visites en moyenne chaque mois et 1,1 million d’écoutes de podcasts en 2020.

 
 
Mobilisation générale pour la 32ème semaine de la presse et des médias dans l’école
La 32ème semaine de la presse et des médias dans l’école s’est ouverte, le 22 mars, dans un contexte particulier, celui de la pandémie, mais aussi cinq mois après l’assassinat de Samuel Paty, ciblé pour avoir enseigné la liberté d’expression à ses élèves de 13 ans. « Vivre intensément cette édition 2021 constitue le premier hommage à ce professeur d’histoire-géographie dont les circonstances de la mort ont rappelé la nécessité de renforcer la citoyenneté numérique et l’éducation de nos concitoyens aux médias et à l’information », explique-t-on au Clemi, l’organisateur de cette grande manifestation, qui n’a jamais autant mobilisé les enseignants, les professeurs documentalistes et leurs collègues de toutes les disciplines, sans oublier bien sûr les médias et les acteurs du numérique. Revue de détails. + de détails

Noëlle Chaouloff, patronne commerciale du Télégramme
Noëlle Chaouloff, directrice commerciale France chez Exterion média, après un parcours en presse au sein du Figaro et de Rustica, rejoint le pôle médias du groupe Télégramme au poste de directrice commerciale, mais aussi de directrice générale de Viamédia, la régie publicitaire du groupe. Elle sera notamment chargée de piloter les équipes et de développer la commercialisation des produits et services. Elle dirigera les activités et les équipes commerciales de la régie publicitaire Viamédia. Elle pilotera par ailleurs la stratégie commerciale sur l’ensemble des marchés BtoB et BtoC du pôle médias du groupe : Viamédia, le Télégramme, Mer et marine, les chaînes de télévision du groupe, Tébéo et Tébésud, Bretagne magazine, etc.
 
 
 
Stylist se déploie sur Internet
Stylist accélère son développement digital avec le lancement d’un site Internet sur le modèle d’un hub. Distribué de la main à la main chaque semaine dans dix grandes villes de France et disponible via sa newsletter hebdomadaire la List, le magazine et ses contenus sont désormais accessibles sur un nouveau site dédié. « Le Hub Stylist conserve une personnalité forte, une exigence de tous les instants en termes de qualité de contenu, d’angles et de points de vue, explique Guillaume Beauquesne, l’éditeur de Stylist. Avec cette nouvelle diversification de marque, Stylist entend activer de nouveaux leviers de monétisation : programmatique, brand content, content commerce et opérations spéciales digitales ». Concrètement, il s’articule autour de huit verticales, notamment sur la mode, la beauté, la société, la culture ou le lifestyle. Pour l’occasion, un nouveau studio de production intégré est créé pour fournir l’ensemble des capsules vidéo et motion design du site.

 
 
La reprise des investissements publicitaires en 2021 ne compensera pas les pertes de 2020
Le marché publicitaire français a perdu 7,3 milliards d’euros en 2020, à 26,49 milliards, selon le bilan du Baromètre unifié du marché publicitaire (Bump). Ce qui représente une baisse de plus de 20% par rapport à 2019. Si les experts de l’Irep, de France pub et de Kantar média prévoient une nette reprise cette année (+13,2%), elle ne compensera pas le gouffre né de la crise sanitaire et de ses conséquences sur les investissements publicitaires des annonceurs. « Le marché devrait rattraper cette année la moitié des pertes de 2020, anticipe Xavier Guillon, le directeur général de France pub. En revanche, nous devrions retrouver au dernier trimestre le rythme de croissance que nous avions avant le début de la pandémie ». Décryptage. + de détails

 
 
Reworld média a amélioré ses performances financières en 2020
La performance mérite d’être soulignée. Le groupe Reworld média a enregistré l’an dernier de très bons résultats avec un chiffre d’affaires de 424,7 millions d’euros, en hausse de 44% (grâce à la reprise des activités de Mondadori), un Ebitda de 41,4 millions (+40%) et un résultat net de 9,1 millions, en dépit d’une perte exceptionnelle de 25,9 millions d’euros correspondant aux coûts de restructuration du réseau de distribution (avec la faillite de Presstalis et la liquidation judiciaire des Sad) et à la fermeture de l’hebdomadaire Grazia. « Nous avons montré sur l’exercice 2020 toute la robustesse, la rigueur et la détermination de notre modèle économique, souligne son directeur général, Gautier Normand. Nos lecteurs et consommateurs ont eu accès à nombre de nouvelles offres de contenus, produits et services, et ont également vu naître quatre nouvelles marques médias en magazine, huit chaînes de TV SVOD ainsi qu’une offre digitale payante ». + de détails

Les résultats de Mediapart dopés par la crise sanitaire
Avec un modèle économique reposant à 98% sur les abonnements, Mediapart n’a pas souffert de la crise sanitaire. Au contraire, le site d’information en ligne ne s’est jamais aussi bien porté en 2020, avec un chiffre d’affaires supérieur à 20 millions d’euros, en croissance de 22%, et un gain de près de 50 000 nouveaux abonnés, à 218 099 abonnés au 31 décembre dernier.  + de détails
 
 
 
La régie du Monde joue la carte de l’influence
M publicité lance, avec Weborama, une nouvelle offre data en apportant aux annonceurs un accès exclusif à la cible Influence +. « La digitalisation de cette cible stratégique constitue un enjeu majeur pour nous, estime Laurence Bonicalzi Bridier, la présidente de la régie du Monde. Parce que nous sommes persuadés que l’identification de cette cible est en phase avec les attentes du marché, nous avons volontairement privilégié une offre accessible à tous les annonceurs ». Explications. + de détails

 
 
Le groupe Horyzon reprend le site Lebloauto.com
A la fois groupe média et régie publicitaire, Horyzon a annoncé le 11 mars être devenu l’actionnaire majoritaire du site Leblogauto.com. « A la suite d'une phase de recomposition du capital et de reconstitution des fonds propres par David Christian Koskas, l’actionnaire historique, Leblogauto.com accueille désormais Horyzon média comme actionnaire de référence, explique-t-on en interne. Le projet vise à faire bénéficier le groupe Horyzon de l'expertise du site Leblogauto.com en matière de média communautaire et de renforcer son pôle audiovisuel ». Le site Leblogauto.com, référence de l’actualité automobile depuis 2004, est d’ailleurs commercialisé par la régie Horyzon depuis 2020. Dans un contexte de concentration, cette opération vise à renforcer les marques automobiles du groupe Horyzon. Il permet également de donner accès au site Leblogauto.com au réseau de marques détenu par Horyzon comme Autonews mais aussi les sites lifestyle et sportifs. Cette alliance vise à accompagner les projets de développement d’audience, de monétisation et de production audiovisuelle du site Leblogauto.com.

« Il faut promouvoir l’activité touristique et culturelle des territoires d’Outre-mer »
Après vingt ans de direction d’hôtels, dont dix au Club Med, Samuel Perrochon s’est lancé dans la presse il y a cinq ans en créant un magazine gratuit sur l’hôtellerie de luxe. Devant les difficultés rencontrées par les territoires d’Outre-mer depuis un an, il a décidé d’en créer un nouveau pour promouvoir leur activité touristique et culturelle, et redonner goût aux Français à ces destinations. La sortie d’Outre-mer tourisme est prévue début juin. Entretien. + de détails
 
 
 
Télé star renforce son positionnement sur les séries
Les lecteurs de Télé star découvriront, le 15 mars, une nouvelle version de leur magazine « avec plus d’informations sur les séries TV et encore plus de stars expertes », précise le groupe Reworld média. Au programme, encore plus de news, d’indiscrétions et de révélations sur les séries TV françaises et étrangères afin de se positionner comme « le magazine TV incontournable sur les séries préférées des Français, autant sur les chaînes historiques que sur les plateformes ». Parallèlement, la rédaction étoffe son équipe de stars de la télévision. Stéphane Bern, Michel Cymes et Laurent Mariotte viendront apporter leur expertise, leur regard, tous les mois, sur des sujets patrimoine, histoire, santé, ou cuisine. Le groupe espère ainsi freiner l’érosion de sa diffusion France payée, passée de 779 172 exemplaires en 2017 à 649 006 exemplaires en 2020. + de détails

 
 
Ouest France débarque sur Twitch
Ouest France se lance, aujourd’hui 12 mars, sur Twitch avec une émission marathon de quatre heures (de 12h30 à 16h30) qui traitera de l’actualité en présence de journalistes de la rédaction et d’invités. Après un premier test mi-janvier et des retours encourageants, la rédaction a choisi de se lancer officiellement sur la plateforme à travers une émission, animée par Loup Lassinat-Foubert, journaliste et responsable de la social room, censée permettre aux lectrices et lecteurs du journal, et aux utilisateurs de Twitch, de se rencontrer, d’échanger et de partager un moment de convivialité. « Sur Twitch, Ouest-France souhaite avant tout échanger avec chacune et chacun autour de thèmes fédérateurs et divertissants, en toute simplicité, précise Loup Lassinat-Foubert. Un micro, un casque, et on discute avec vous de l’actu d’un club de sport, d’une série qu’on a aimé, d’un jeu vidéo tout juste annoncé ou d’une émission télé qu’on adore suivre ».

 
 
 

L’Equipe lance son nouveau prix Richard Martin
Comme nous l’avions annoncé dans les Clés de la presse du 17 juillet dernier, l’Equipe lance le prix Richard Martin, grand prix international de la photographie de sport, pour honorer la mémoire d’un photographe emblématique du journal décédé le 7 juillet 2020. « La photographie fait partie intégrante de l’ADN de l’Equipe dont le fonds est composé de plus de 12 millions de photographies », rappelle Jérôme Cazadieu, directeur de la rédaction. Les photographes professionnels du monde entier peuvent s’inscrire sur le blog de l’Equipe, jusqu’au 30 septembre. Les photographies doivent représenter une action de sport réalisée lors d’une compétition officielle et avoir été prises entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021. Le jury, composé de neuf membres représentatifs des filières de la photographie, de la presse et de la culture, se réunira en novembre et désignera le premier lauréat du prix, qui remportera du matériel de photographie de la marque Canon d’une valeur de 5000 euros.
 
Maison & travaux se dote d’une chaîne de télévision
Le groupe Reworld média renforce son bouquet de chaînes de télévision avec le lancement, le 8 mars, de Maison & travaux TV. Pas moins de 5 heures de programmes frais sont proposés chaque jour sur des thématiques en lien avec la maison, des plus tendances, comme la rénovation et le design, aux plus pratiques, comme le bricolage et le jardinage. + de détails

Voyage au pays des échecs avec Route 64
Lancé en janvier après une campagne de financement participatif sur Kisskissbankbank, Route 64 est une nouvelle revue à destination des joueurs et des curieux du jeu d’échecs. Imaginée par trois passionnés, elle a choisi de privilégier la lecture au long court à travers des reportages, chroniques, humeurs et opinions, photos et dessins, un dossier central et des portraits, des entretiens, des fictions, des retours historiques, ou encore une plongée dans les coulisses du monde des échecs. « Mais son modèle économique ne se limite pas à la revue papier, nous précise Fabrice Hodecent, l’un de trois fondateurs. Il reposera aussi sur une activité événementielle et sur un pôle dédié aux entreprises ». Entretien. + de détails

En savoir plus ...

Réagissez

Quelles sont vos applications presse préférées ?

Donnez-nous votre avis

Réagissez ...

Dernière minute

Comment réussir sa commercialisation digitale

A l'heure où le numérique est incontournable, pour les médias comme pour les agences et les annonceurs, les Clés de la presse organise, le 29

En savoir plus ...

A découvrir ...

Notre nouveau magazine est tout chaud, il vient de sortir

 
 
   

Un événement de 14 pages sur le paradoxe de la presse
La presse traverse, avec la crise sanitaire et la liquidation judiciaire de Presstalis, l’une des pires périodes de son histoire. Paradoxalement, les marques de presse n’ont jamais été aussi puissantes, comme le montrent les premiers chiffres de la nouvelle étude d’audience, dévoilés fin juin par l’ACPM.

Une enquête de 22 pages sur l'audio dans la presse et les médias
La presse, et les médias en général, se sont lancés dans l’aventure des podcasts. Ces nouveaux contenus, adaptés à l’écoute en mobilité et hyper-distribués sur les applications d’écoute, sont un bon moyen de séduire et fidéliser les utilisateurs.
 
Un grand entretien de 9 pages avec Eric Fottorino
Depuis 2014, année de lancement du 1, l’ex-directeur du Monde n’a eu de cesse de promouvoir un journalisme à rebours de l’immédiateté du numérique, dénué de publicité. Dans un contexte de crise post-Covid-19, il part en guerre contre un adversaire de taille, Presstalis, dont la faillite a entraîné de graves conséquences dans la distribution de la presse, mais il continue de croître dans l’innovation éditoriale. Après le 1, America et Zadig, il vient de lancer Légende.
 
La tendance du moment dans les médias
La crise de confiance pousse les médias à inviter le public dans la fabrique de l’info, avec un maître-mot : la transparence. Un challenge pour les rédactions qui innovent pour créer un lien nouveau avec leur public.
 
 
 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique