AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

A la Une

Vanity fair magazine de l’année 2017

Vanity fair est le grand gagnant du palmarès des prix Relay des magazines de l’année 2017, qui a été dévoilé le 20 avril, à Paris, par le Syndicat des éditeurs de la presse magazine (SEPM). Le mensuel de Conde Nast, créé en juin 2013, remporte à la fois le prix e la meilleure enquête pour son papier sur « Elkabbach-Kiroun : le duo le plus intrigant de Paris », paru en août dernier, et le prix du magazine de l’année. « Doté d’une vraie personnalité, Vanity fair fait preuve d’une très grande régularité dans la qualité », a estimé le jury, qui s’est aussi penché sur Avantages, Ça m’intéresse, M le magazine du Monde, Marie Claire, le Point, Psychologies magazine et Valeurs actuelles. « Nous avons tout juste 4 ans, le temps d’une olympiade, a noté Michel Denisot, le directeur de la rédaction. Cette médaille d’or consacre un travail d’équipe, au service de la qualité et d’une marque prestigieuse ». + de détails
 
 
 
 
Pascal Ruffenach succèdera en juin à Georges Sanerot à la tête de Bayard
La Congrégation des Augustins de l’Assomption, actionnaire à 100% de Bayard presse, a annoncé, le 20 avril, que le nouveau directoire du groupe sera constitué, pour les quatre prochaines années, d’André Antoni, Alain Augé, Florence Guémy et Pascal Ruffenach. Et c’est ce dernier, directeur délégué du public jeunesse depuis 2009, qui succèdera à Georges Sanerot, atteint par la limite d’âge, à la présidence du directoire. Ce dernier s’appuiera sur un comité exécutif pour mettre en œuvre les quatre principales orientations stratégiques du groupe.
1. Le lancement de nouvelles offres singulières pour les publics jeunesse, senior et chrétien.
2. Le développement de la production éditoriale (presse, édition, numérique) à l’international.
3. L’articulation des offres éditoriales pour le public chrétien en France et à l’international.
4. L’émergence d’un Bayard en réseaux. 
 
Le JDD profite de la campagne présidentielle
Invité du Zeens lab speakers series le vendredi 14 avril, Cyril Petit, rédacteur en chef central et secrétaire général de la rédaction du JDD, a rappelé l’importance de l’élection présidentielle pour son journal. « La campagne est une période éprouvante et passionnante. La politique fait partie de notre ADN. C’est un peu notre coupe du monde de l’Equipe ». Le jour de l’interview exclusive de Pénélope Fillon dans ses colonnes, le 5 mars, le journal a ainsi augmenté ses ventes « de 25% ». En 2016, environ 120 000 personnes achetaient le JDD chaque semaine (118 700 ventes individuelles en 2016, et une diffusion France payée de 177 854 exemplaires, source ACPM). Pour Cyril Petit, « teaser » sur son journal n’empêche pas les ventes, bien au contraire. Car le JDD est au cœur de toutes les conversations des médias le dimanche. D’autant que le titre ne se vend que pendant six à huit heures. Le digital sert donc de vitrine au papier, le dimanche, et à faire vivre la marque la semaine. « Par exemple, l’AFP a envoyé trois alertes au sujet de notre interview de Pénélope Fillon ». Cyril Petit assure que pour l’année 2017, les ventes sont déjà meilleures, grâce à l’actualité politique.
 
 
 
Publicité : un label de qualité en préparation
A l’initiative du SRI et de l’Udecam, l’interprofession des médias planche sur un label de qualité, le « digital ad trust ». L’ACPM et le CESP ont été retenus pour en assurer la rédaction. Les Clés de la presse fait le point sur le travail en cours. + de détails
 
 
 
Vital se dote d’un site Internet
Le groupe Mondadori annonce le lancement d’un site Internet spécifique pour Vital. Depuis son relancement en avril 2013, le magazine Vital déclinait sa présence sur le Web via un cobranding avec la rubrique Forme & bien-être du site de Top santé. Désormais, le bimestriel se dote d’un site dédié intégralement à l’univers de la forme pour les « trentenaires actives ». Le nouvel espace (Vital-lemag.com) se donne pour objectifs de « coacher ses adeptes dans leurs pratiques sportives, et leur faire découvrir les nouveautés en salles testées par notre équipe de journalistes », explique la rédaction dans un communiqué.


 
  
La régie du Figaro mise sur l’innovation
La régie publicitaire du groupe Figaro annonce le lancement de l’Innovation factory, un incubateur consacré à l'innovation et à la création de nouvelles approches. Confiée à Maïté Abos, nommée directrice de l'innovation, cette cellule a pour mission « d'identifier de nouvelles solutions business et de les mettre en place de façon agile dans des délais de trois à six semaines, en s'appuyant sur les meilleurs experts internes et externes, explique Aurore Domont, la présidente de Media.figaro. Nos partenaires font face à des challenges de communication d’un genre nouveau et nous sollicitent pour réfléchir à d’autres façons d’aborder leurs publics ».
 
La Parisienne revue de fond en comble
« Il fallait recréer un nouveau média », affirme Francis Morel, Pdg des Echos et du Parisien. Le supplément mensuel féminin la Parisienne sort donc vendredi 14 avril une nouvelle version papier, et se positionne sur le digital, avec un mot d’ordre : être « mobile-minded ». Douze personnes ont rejoint l’aventure, sous la direction de Lisa Delille, cofondatrice de Paulette et désormais rédactrice en chef adjointe de la Parisienne, et de Cécilia Gabizon, responsable de l’innovation, également directrice générale de Street press. Leur rôle ? Alimenter en continu le site Leparisien.fr/laparisienne, conçu sous forme de site et non d’application, pour faciliter le partage sur les réseaux sociaux, et réaliser le supplément papier. + de détails
 
 
 
Ideat éditions poursuit son développement international en Allemagne
Ideat éditions poursuit sa stratégie de développement à l’international, débutée en 2014 en Chine avec le lancement d’Ideat et de the Good life, puis en Italie l’an dernier (avec the Good life). Le groupe de Laurent Blanc vient de conclure un accord de licence avec Gruner + Jahr (maison-mère de Prisma média) pour lancer Ideat en Allemagne en septembre prochain, avec six numéros par an. « C’est le partenaire parfait, estime Laurent Blanc. Gruner + Jahr est une énorme entreprise, très structurée, très organisée. Et la motivation des équipes commerciales et rédactionnelles à vouloir décliner la marque en Allemagne m’a séduit ». Pour le groupe allemand, Ideat complète son portfolio. « Avec son angle international et son concept unique, Ideat comble une niche dans le marché de la presse magazine allemande », précise Matthias Frei, l’éditeur de la branche living de Gruner + Jahr. 
  
Altice prépare le lancement d’une marque cuisine sur plusieurs médias
Altice a annoncé le 6 avril le lancement, en juin, de la « première marque média cuisine internationale ». Elle associera une chaîne de télévision, un magazine papier et ses déclinaisons digitales. Le groupe reste pour l’instant assez secret sur les contenus précis de cette nouvelle marque. + de détails
 
Une nouvelle formule pour Science et vie découvertes
Le magazine Science et vie découvertes (Mondadori), dédié aux enfants de 7 à 12 ans, propose dès le 12 avril une nouvelle formule, « encore plus tonique », indique l’éditeur dans un communiqué. Cette mise en page plus aérée et plus claire a vocation à « aider les jeunes lecteurs » à entrer dans le magazine. Science et vie découvertes fait également la part belle à l’image, en proposant par exemple des photos en panorama, « pour que les enfants explorent mieux le monde », nous dit-on en interne. Des personnages accompagnent le lecteur tout au long du magazine, avec bonne humeur et légèreté. Avec cette nouvelle formule, Mondadori espère poursuivre sur la tendance 2016, où la diffusion France payée a progressé de 5%, à 53 188 exemplaires.
 
 
 
Les abonnés de Canal+ ont désormais droit à une offre de presse
Les abonnés de Canal+ ont droit, depuis le 3 avril, sur leur plateforme Mycanal, aux offres grand public de la plateforme de distribution de presse Lekiosk. Si Canal n’a pas souhaité commenter ce partenariat, Ari Assuied, président et chairman de Lekiosk lancée en 2007, nous explique sa volonté : « le groupe souhaite améliorer la proposition de valeurs qu’il offre à ses abonnés. Nous, nous cherchons à augmenter la diffusion de nos titres et à donner plus de visibilité à notre service sur une cible intéressée. Ce partenariat nous semble donc cohérent ». + de détails
 
Lopinion.fr vend ses articles à l’unité
L’Opinion poursuit sa stratégie de monétisation sur le Web. Le quotidien vient de lancer une solution de paiement des articles à l’unité avec la plateforme de paiement Netsize (du groupe Gemalto). En un clic, l’internaute peut acheter son article, au prix de 0,39 euro. Sur smartphone, l’opération se fait véritablement en un clic, puisque le montant est directement prélevé sur la facture de téléphone (cela fonctionne avec tous les opérateurs sauf Free). Sur desktop, il suffit d’entrer son numéro de mobile. Selon Nicolas Beytout, président et fondateur de l’Opinion, « les médias de qualité sont tous confrontés au problème du paiement de l’information : comment faire pour que nos lecteurs acceptent d’acheter l’information à valeur ajoutée que nous fabriquons ? Il ne suffit pas de tout faire pour publier les meilleurs contenus. Encore faut-il rendre l’acte d’achat d’article ou d’abonnement le plus simple possible ».
« L’objectif n’est pas chiffré, nous révèle-t-on en interne, nous sommes dans une démarche de test and learn. Nous voulons réaliser une vraie analyse sur la consommation à l’article ». L’Opinion a déjà testé l’expérience avec Articly, plateforme sur laquelle on peut acheter des articles à l’unité. « Mais ce qui nous a séduit dans cette solution, c’est le paiement en un clic ». Désormais, on trouve très peu d’articles en accès libre sur le site du journal.
 
 
 
Sud ouest mise sur davantage de proximité 
Sud ouest dimanche a adopté, le 2 avril, le « tout en couleur » et évolué avec une nouvelle maquette. Le quotidien aussi se transforme : il se veut « plus proche, plus utile, plus local » : le jeudi, à partir du 6 avril, le journal proposera « votre guide du week-end », un supplément détachable consacré aux sorties et loisirs. Il s’ouvre par « les choix de Sud ouest », qui précèdent l’agenda et les programmes de cinéma. L’information de services a également été renforcée dans les pages du quotidien, dès hier, 3 avril : une page pratique regroupe toutes les informations et services de proximité (médecins de garde, horaires de piscines, etc.). L’objectif : « ne plus perdre de temps à chercher les informations qui facilitent la vie quotidienne ».  + de détails
 
Télé 7 jours, Ici Paris et France dimanche restent dans le giron de Lagardère active
Lagardère active a renoncé à vendre ses magazines grand public (Télé 7 jours, Télé 7 jeux, Ici Paris et France dimanche), affirme l’AFP, en citant un courrier de son Pdg, Denis Olivennes, envoyé à ses équipes. Selon cette missive, Arnaud Lagardère « a décidé il y a quelques jours de refuser une nouvelle offre de rachat et convenu avec nous de conserver durablement ces titres dans notre portefeuille ». Une petite victoire pour Denis Olivennes, qui militait dans ce sens, car ces magazines sont très rentables et permettent d’améliorer la rentabilité du groupe malgré un chiffre d’affaires presse en baisse. « Sur le plan de ses résultats économiques, elle doit être aujourd'hui l'un des ensembles de presse magazine le plus performant du marché français », se félicite-t-il. Le groupe a également annoncé le déménagement de ses magazines et de ses activités numériques pour fin 2018 à quelques centaines de mètres de leurs locaux actuels à Levallois-Perret.
 
 
 
Trois régies de presse magazine se mobilisent pour séduire les marques alimentaires
A l’heure où 90% des budgets médias des marques alimentaires sont investis en télévision, les trois principales régies de presse magazine (Lagardère publicité, Mondadori publicité et Prisma média solutions) s’associent pour partir en reconquête et montrer que les marques de presse, avec leur savoir-faire journalistique et leur contexte éditorial, peuvent permettre de reconstruire la confiance des Français. « Entre la remise en cause de nos habitudes alimentaires, l’émergence du bio et les questions sur les conditions de production, les marques du food traversent une crise profonde », souligne Anne Philip, directrice du marketing de Mondadori publicité.
C’est pourquoi Ipsos a été mandaté, après appel d’offre, pour réaliser « une très grosse étude d’efficacité », en associant quali et quanti, afin de mieux comprendre les modes d’achats alimentaires des consommateurs et mesurer la capacité des médias de contenus à créer un espace de confiance et une préférence de marque. Attendus le 20 juin prochain, les résultats doivent permettre aux trois régies d’imaginer et de commercialiser des offres communes adaptées.
 
Ouest France revoit la copie de ses pages locales 
Ouest France déploie, sur un an et demi, un renouvellement de ses pages locales. Le test a été mené, grandeur nature, sur le département du Maine-et-Loire en janvier 2016. Cette semaine, c’est au tour des éditions de la Vendée, de la Manche et de la Mayenne d’adopter ces changements. « Il fallait renouveler nos pages locales pour changer l’image que les lecteurs leur portaient », nous explique Sébastien Grosmaitre, rédacteur en chef délégué. L’objectif ? Freiner l’érosion des ventes en kiosque, fidéliser des lecteurs réguliers (sans trop perturber les lecteurs abonnés dont la moyenne d’âge est de 54 ans), en faisant augmenter la qualité des pages locales, dont le taux de lecture est moins important que pour le reste du journal. + de détails
 
 
 
La feuille de route de Daniel Panetto
C’est une page d’histoire qu’a tourné l’Union nationale des diffuseurs de presse (UNDP) à l’occasion de son congrès annuel, qui s’est achevé hier, 30 mars, à Paris. En changeant de nom, pour Culture presse, l’organisation professionnelle se positionne résolument sur le créneau du commerce. Il lui aura fallu faire preuve de pugnacité, de persévérance, et des trois années de son premier mandat, mais Daniel Panetto, réélu pour trois ans à la présidence de l’Union nationale des diffuseurs de presse (UNDP), est parvenu à ses fins. Les membres de son organisation professionnelle, qui regroupe une majorité des marchands de journaux, ont adopté, le 29 mars, le changement de nom et d’identité visuelle proposé. « Le terme de diffuseur ne correspondait plus à la réalité de notre métier, nous explique-t-il. Il fallait l’abandonner. Et tant qu’à changer, autant opter pour un changement radical ». D’où le choix de Culture presse, et d’une base-line (Union des commerçants des loisirs et de la presse) qui traduit son nouveau positionnement, celui d’une organisation résolument tournée sur le commerce, non d’un syndicat. + de détails
 
 
 
 
LNEI, éditeur des Inrocks et de Radio nova, reprend Rock en Seine
Propriété de Mathieu Pigasse, LNEI a annoncé, hier 30 mars, la reprise du festival Rock en Seine, l’un des plus grands festivals rock en France organisé chaque année en août au Domaine national de Saint-Cloud. Présent dans le domaine de l’information (via sa participation dans le groupe le Monde), de la production audiovisuelle (via sa participation dans Mediawan), et de la culture avec les marques Inrockuptibles, Nova et Cheek. LNEI crée pour l’occasion un nouveau pôle, LNEI live, qui va regrouper l’ensemble de ses activités événementielles. « LNEI live fera jouer toutes les complémentarités avec les activités événementielles des Inrockuptibles et de Nova », explique le groupe dans un communiqué. 
 
Le Figaro imagine la vidéo de demain
« Nous ne faisons pas une chaîne de télévision, déclare Alexis Brézet, le directeur des rédactions du Figaro. Nous essayons d’inventer le média vidéo d’après la télévision ». Telle est l’ambition du Figaro live, un « flux vidéo enrichi et interactif » que lance progressivement le quotidien. « C’est un moment aussi important pour le groupe que le fut en son temps le lancement du Figaro.fr », poursuit-il. Néanmoins, cette matinée ne faisait pas office de lancement officiel car la règle du « test and learn » prévaut sur le digital.
Face à l’explosion des usages, les évolutions technologiques, et pour conserver le « leadership » de la marque Figaro, être présent en vidéo relève de la nécessité. De même, le potentiel de monétisation de ce format explique pourquoi le groupe va sur ce terrain. Quand les médias peinent à tirer des revenus du digital, la vidéo, elle, est monétisable, soulignent les dirigeants du quotidien. + de détails
 
 
 
 
Selon Zenith, la publicité digitale va devancer cette année la publicité TV dans le monde
Les investissements publicitaires sur Internet seront en croissance de 13% cette année et atteindront 205 milliards de dollars dans le monde en 2017. Ils dépasseront ainsi pour la première fois ceux investis dans la télévision (192 milliards de dollars). Selon la dernière mouture de l’Advertising expenditure forecasts publiée, la publicité sur les médias sociaux progresse tellement vite qu’elle va passer devant la presse quotidienne en 2019 (à 55 milliards de dollars investis, contre 50 milliards pour les quotidiens). « Ces chiffres de croissance sont impressionnants dans le contexte incertain de 2017, et par rapport à une année 2016 qui a pu bénéficier de grands événements sportifs et des élections américaines, analyse Gautier Picquet, le président de Publicis média en France. Le tassement de la croissance des investissements publicitaires sur Internet doit également alerter tout notre écosystème : il est impératif de préserver la sécurité des marques. La sécurité est la condition de l’efficacité du modèle ». 
 
Mondadori lance un nouveau mensuel féminin lifestyle
Le pôle femme du groupe Mondadori a lancé, le 23 mars, un nouveau titre, Mellow, mensuel généraliste lifestyle. Sa baseline ? « Ma vie en mieux ». Mellow s’adresse aux femmes qui veulent « optimiser leur vie », explique Carole Fagot, directeur exécutif des pôles Femme, sciences et loisirs chez Mondadori. La promesse éditoriale repose donc sur « l’easy empowerment », c’est-à-dire que le magazine entend répondre à la nouvelle attitude des femmes tiraillées entre la suractivité et le besoin de déconnexion. « Nous souhaitons les aider à trouver un nouvel équilibre », poursuit Sébastien Petit, l’éditeur, qui vise les femmes de 30 ans à la cinquantaine, CSP+, plutôt citadines et actives. Vendu 2,95 euros, le mensuel se veut accessible.  + de détails
 
 
 
743 marchands de presse en moins en 2016
Le réseau de marchands de presse continue de décroître. L’an dernier, selon l’UNDP, il s’est encore réduit de 743 points de vente, ce qui porte leur nombre à 24 134 au 31 décembre 2016. « La baisse se poursuit, reconnaît Daniel Panetto, le président de l’UNDP, mais elle est moindre que les années précédentes (le recul était de 1000 par an, NDLR), et elle est moins rapide que tous les autres commerces de proximité ».
 
Altice rachète Teads et se renforce dans la publicité
Teads, société spécialisée dans la vidéo publicitaire en ligne, vient d’être rachetée par le groupe Altice, pour 285 millions d’euros. Teads produit des formats de vidéos publicitaires qui se veulent le moins intrusifs possibles : le « inread », vidéo insérée dans l’article entre deux paragraphes, et le « inboard », insérée en haut de la page Web. Fondée par Pierre Chappaz, Teads a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 187,7 millions d’euros, en croissance de 44% par rapport à l’année précédente. Avec cette acquisition, Altice poursuit sa stratégie publicitaire et pourra proposer à ses clients des solutions data, fondées sur l’audience, multi-écrans. Altice poursuit donc sa stratégie de convergence. Michel Combes, CEO d’Altice, affirme dans un communiqué que Teads permettra à son groupe « d’offrir une proposition à la valeur vraiment unique aux marques et agences, et à l’industrie des médias, programmeurs et distributeurs », et engendrera « une croissance significative du business de la publicité ».
 
Le nouveau magazine des Clés de la presse vient de sortir
 - A quelques semaines de l’élection présidentielle, nous avons interrogé les principaux candidats sur leur programme pour la presse et les médias, notamment sur les aides à la presse, la concentration des médias, le numérique, l’audiovisuel et l’éducation aux médias. Dans ce dossier de 20 pages, nous en avons profité pour dresser un bilan du quinquennat de François Hollande pour notre secteur et pour voir comment les médias couvraient l’événement.
- A l’heure où débute la 28ème édition de la presse et des médias dans l’école, nous nous penchons également, dans une enquête de 10 pages, sur l’éducation aux médias, à travers les expériences menées par les médias dans ce domaine.
- Enfin, nous avons enquêté sur la façon dont les médias se mobilisent pour rétablir la vérité, à l’heure de l’émergence du phénomène des fake news, « faits alternatifs » et autre post-vérité. + de détails
 
 
 
Selon l’Irep, les médias ont enrayé en 2016 la baisse de leurs recettes publicitaires nettes
Pour la première fois depuis 2011, l’Irep n’affiche pas un bilan annuel en baisse pour l’année 2016. Il n’y a certes pas de quoi pavoiser, mais les recettes publicitaires nettes des médias se sont situées, en 2016, à 13,3 milliards d’euros, « exactement au même niveau qu’en 2015, précise son directeur général, Philippe Legendre. Mieux, le périmètre médias historiques + Internet enregistre une progression de 1,1% ». De même, les investissements de communication des annonceurs ont progressé de 1,5%, à 31,94 milliards d’euros, selon France pub.+ de détails
 
L’ACPM lance une campagne sans précédent pour montrer que la presse a de l’avenir
« La presse n’est pas morte, c’est peut-être même le média qui s’est le plus transformé ces dernières années, affirme Stéphane Bodier, le vice-président de l’ACPM. Malheureusement, le grand public a tendance à l’ignorer, voire à penser le contraire ». C’est pour tordre le cou à cette idée reçue, et redonner à la presse ses lettres de noblesse, que l’ACPM a imaginé ce qui pourrait être la plus grande campagne publicitaire jamais réalisée en France. A partir du 21 mars, près de 900 titres français, print et digital, représentant l’ensemble des familles de presse, vont en effet relayer le message conçu par l’agence Australie, en publiant trois pleines pages dans trois éditions successives, « ce qui représentera des milliards de contacts et d’impressions d’ici à la fin de la campagne, en juin », nous précise Stéphane Bodier. + de détails
 
 
 
Xavier Ellie reste propriétaire de Paris normandie
Le tribunal de commerce de Rouen s'est prononcé, le 15 mars, en faveur du plan de continuation de l'actionnaire unique actuel de Paris normandie, repoussant l'offre du groupe belge Rossel qui était soutenue par une majorité de la rédaction. Au cours de l'audience du 23 février, le tribunal avait laissé entendre qu'il jugeait insuffisante l'offre de Rossel, qui possède déjà plusieurs quotidiens régionaux dans le nord et l'est de la France, dont la Voix du nord.
Rossel avait amélioré son offre d'environ 1,7 million d'euros. Mais cela n'a pas suffi pour faire changer d'avis les juges. Xavier Ellie, l’actionnaire actuel, sort donc vainqueur de cette bataille qui semblait au départ inégale. L'ancien Pdg du Progrès va pouvoir déployer son projet qui prévoit trente-trois suppressions de postes.
 
L'offensive de France football
Comme le quotidien l’Equipe passé au tabloïd il y a dix-huit mois, France football change de format, désormais en 285x220. La volonté ? « Offrir aux lecteurs un meilleur confort de lecture, car un journal qu’on consomme mieux est un journal qu’on rachète, décrit Cyril Linette, le directeur général du groupe. Un hebdomadaire, il faut pouvoir l’avoir sur soi plusieurs jours dans la semaine ». On trouve donc dans le nouveau France football plus d’articles courts « pour pouvoir picorer », poursuit-il. + de détails
 
 
 
 
Un nouveau tandem à la tête de GQ
Après le départ d’Emmanuel Poncet de la rédaction en chef de GQ, le groupe Conde Nast met en place un tandem à la tête de son magazine. Béline Dolat, conseillère aux programmes à la direction de France culture, ancienne de Madame Figaro et de M le magazine du Monde, rejoindra GQ le 10 avril pour prendre la rédaction en chef. De son côté, Eric Pillault, directeur de création de M le magazine du Monde, en deviendra le 17 avril le directeur artistique. « Ils auront en charge l’intégralité des contenus de la marque, tant le magazine, ses hors- séries, ses déclinaisons digitales, ainsi que le développement des événements, des produits et des services GQ », précise le groupe dans un communiqué.

 
 
Une nouvelle formule pour le JDD
« Changer pour mieux rester soi-même : c'est le défi que s'est fixé le Journal du dimanche », écrit le directeur de la rédaction, Hervé Gattegno, sur son site, à l’occasion de la sortie d’une nouvelle formule de l’hebdomadaire, le 5 mars. Le nouveau JDD propose une nouvelle maquette, « plus claire, efficace et élégante », et de nouvelles rubriques, par exemple une double page avec une grande enquête, une page « médias », une double page « opinions et controverse » (dans laquelle on trouve des points de vue d’intellectuels, d’artistes ou d’acteurs de la société civile), des pages « plaisirs » consacrées aux loisirs du week-end (mode, design, cinéma, arts de vivre), etc. « Ce JDD new-look est celui d’une nouvelle ambition journalistique », poursuit-il, celle d’être « mieux qu’un média de référence : un journal de préférence ».
 
Comment SFR a repositionné l'Express
Alors que « l’avenir du titre est digital », comme nous l’affirme son directeur général Guillaume Dubois, l’Express a fait paraître, mercredi 1er mars, une nouvelle formule papier. Tout juste un an après la dernière, qui s’est soldée par un échec en termes de ventes. + de détails
 
Médiacités se prépare pour d’autres villes
Ce sera donc le 10 mai à Lyon, le 23 mai à Toulouse, puis le 7 juin à Nantes, que Médiacités fera son arrivée dans d’autres villes de France. Lancé à Lille le 1er décembre, le pure-player poursuit son objectif de devenir « le premier réseau national d’investigation locale ». Plus de 1500 lecteurs se sont abonnés à Médiacités Lille, qui fait le choix de l’abonnement et du payant : en plus d’être un « gage d’indépendance », « c’est une façon de redonner de la valeur au travail journalistique et de s’extraire du flux gratuit des informations disponibles sur Internet », explique Jacques Trentesaux, l’un des cofondateurs. Une campagne de crowdfunding vient par ailleurs d’être lancée sur Ulule (lien https://fr.ulule.com/mediacites/ ), avec un objectif de 25 000 euros, qui servira à financer les premières enquêtes dans les trois prochaines villes, et à développer les fonctionnalités du site Web. En moins d’une semaine, un quart de la somme a été récolté. L’ambition de Médiacités ? « Couvrir les dix plus grandes agglomérations de France » d’ici à 2020. 
 
Lui changera de formule et de périodicité en mai
 Relancé en septembre 2013 après son rachat par Jean-Yves Le Fur, Lui prépare une nouvelle formule qui verra le jour avec son magazine du mois de mai. A cette occasion, le titré, dont la diffusion France payée était de 70 069 exemplaires en 2016, abandonnera la périodicité mensuelle pour un rythme trimestriel sous la houlette d’un nouveau directeur de la rédaction, Frédéric Taddéi, qui succède à Frédéric Beigbeder. Avec une pagination augmentée, « le magazine des hommes qui pensent à elles » proposera plus de mode, de reportages, de culture, d'hédonisme, d'audace et de sensualité. « C'est le prolongement de tout ce que j'ai toujours fait à la télévision : un concentré d'époque, du sens, du style, un mélange de Ce soir ou jamais, de D'art d'art et de Paris dernière », explique Frédéric Taddéi.
 
 
 
Mondadori lancera un nouveau magazine féminin le 23 mars
Le groupe Mondadori étoffe son offre de magazine féminin haut de gamme avec le lancement, le 23 mars, de Mellow, « un concept de mensuel inédit et original, en réponse » à la nouvelle attitude de ces femmes qui, entre déconnexion et suractivité, choisissent d’optimiser leur vie et de réaffirmer leurs potentiels », explique l’éditeur dans un communiqué. Ce nouveau titre lifestyle se positionne sur l’univers de « leasy empowerment », selon la régie, c’est-à-dire la volonté de prendre soin de soi, prendre le temps, se ressourcer et s’ouvrir au monde et aux autres. Le premier numéro de Mellow, magazine dos carré de 148 pages, sera tiré à 120 000 exemplaires et bénéficiera d’une campagne de lancement en TV, print et numérique.

Pour Stéphane Bodier, « Good morning la presse est une première mondiale »
Destinée aux jeunes professionnels des agences médias, la formation Good morning la presse débutera en mars et se terminera en novembre, avec un examen final. L’ACPM, à l’initiative du projet, mise sur 200 à 300 participants pour cette première édition. Stéphane Bodier, son vice-président, est enthousiaste. Entretien. + de détails
 
 
 
Le groupe l’Equipe renforce son expertise commerciale avec l’arrivée de Nicolas Daude-Lagrave 
Avec la reprise en interne, dans quelques mois, de son activité de régie, le groupe l’Equipe renforce son expertise avec l’arrivée, le 13 février, de Nicolas Daude-Lagrave au poste de directeur commercial et marketing client. Sous l’autorité de Cyril Linette, le directeur général du groupe, ce diplômé de l’Edhec, passé par Amazon et Alibaba, a pour mission, en relation avec les éditeurs des différents supports (Eric Matton pour le print, Emmanuel Alix pour le numérique et Arnaud de Courcelles pour la télévision), « de définir et piloter la stratégie commerciale de l’ensemble des produits et services du groupe, tels que les abonnements papier et numérique et la vente au numéro, et d’optimiser la relation et la connaissance client, avec l’appui des équipes marketing études et data », précise Cyril Linette dans un communiqué.

 
 
Le Particulier lance son magazine santé
Le Particulier a sorti, le 7 février, un nouveau mensuel consacré à la santé : le Particulier santé. L’ambition de la rédaction ? « Parler simplement des questions médicales pour que chacun maîtrise mieux sa santé et celle de ses proches », souligne un communiqué. Grand public, le magazine traite des pathologies lourdes comme des maux du quotidien, et s’articule autour de différentes thématiques : innovation, sport, nutrition, médecines douces, médecine connectée… Un cahier pratique conclut le mensuel, vendu 4,90 euros.
 
Google et Facebook s’associent aux médias français pour lutter contre les fausses informations
A l’heure de la théorie du complot, de la diffusion exponentielle de « fausses informations » sur le Web et les réseaux sociaux, les médias s’emparent du problème. Moins d’une semaine après le lancement par le Monde de Décodex (cf. les Clés de la presse du 31 janvier et du 3 février), ce sont désormais les géants du Web, Google et Facebook, qui s’attaquent à la question, en nouant des partenariats avec des médias français. Explications.  + de détails
 
Gwenaëlle Thebault monte en puissance au sein du groupe Marie Claire
Gwenaëlle Thebault était déjà directrice générale de Stylist et éditrice de Marie Claire maison. Avec le départ de Jean-Paul Lubot, elle est nommée directrice générale adjointe du groupe Marie Claire, éditrice de Marie Claire et de Marie Claire enfants, et prend la direction des services marketing, abonnements et communication du groupe. C’est donc en interne qu’Arnaud de Contades, le président du groupe de presse, a choisi de recruter l’un de ses bras droits. Il faut dire que Gwenaëlle Thebault, diplômée de l’Essec et de Sciences po Paris, connaît bien la maison qu’elle a rejoint en 2008 comme directrice marketing.
 
 
 
Le plan de route du nouvel Adrexo
Avec la nomination, le 2 février dernier, d’un nouveau tandem à sa tête, Adrexo est désormais prêt à attaquer son redressement pour retrouver le chemin de la croissance. Les trois nouveaux propriétaires (Eric Paumier, Frédéric Pons et Guillaume Salabert), qui ont finalisé le rachat à Sipa-Ouest France début janvier, se donnent trois ans pour réussir leur pari, et s’engagent à ne procéder à aucun licenciement. « Notre feuille de route est déjà écrite, nous expliquent Eric Paumier et Guillaume Salabert. Il faut désormais la mettre en musique ». + de détails
 
La confiance des Français dans les médias toujours en baisse
Si près de deux tiers des Français (64%) disent porter un intérêt à l’actualité (-6 points vs 2016), près de la moitié d’entre eux (48%) affirment tout de même que les médias ne sont pas crédibles, d’après le baromètre annuel de la Croix réalisé du 5 au 9 janvier 2017. Ce niveau d’intérêt est au plus bas depuis 2002, ce qui est plutôt « étonnant pour une année électorale », estime Carine Marcé, directrice associée chez Kantar public. Le niveau de crédibilité des médias avait n effet légèrement remonté il y a deux ans, suite aux attentats de Charlie hebdo. Depuis, il est « sur une pente descendante ». Tous les médias ont perdu en confiance : -9 points pour la télévision (à 41%), -7 points pour la presse écrite (à 44%), la radio restant en tête, crédible pour 52% des Français. + de détails
 
Public lance une nouvelle formule pour reconquérir la génération Z
Le magazine Public (Lagardère active) publie le 3 février une nouvelle formule, après la refonte de son application l’été dernier. « Un logo épuré », une « maquette tendance » et de nouvelles rubriques sont au programme, parmi lesquelles une rubrique food et un reportage « 1h avec un people ». L’objectif de l’hebdomadaire people ? S’adapter à sa cible, la génération Z. La diffusion du titre a chuté de 21,82% entre 2014-2015 et 2015-2016, aujourd’hui à 147 255 exemplaires (diffusion France payée, source ACPM). Son site Web devrait prochainement être refondu également, faisant la part belle à l’image et à la vidéo. 
 
La première acquisition de Mediawan sera celle du groupe AB
Sauf surprise de dernière minute, la première opération réalisée par le fonds Mediawan, créé l’an dernier par Pierre-Antoine Capton, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, sera l’acquisition du groupe AB. Dans un communiqué publié le 30 janvier, ses fondateurs ont annoncé l'entrée en négociations exclusives avec les dirigeants du groupe AB ainsi que ses actionnaires, Claude Berda (53% du capital) et TF1 (33,5%), dans le cadre d’une promesse d’achat en vue d’acquérir 100% des actions existantes, pour un montant de 270 millions d’euros. Fondé en 1977, ce dernier est un éditeur, producteur et distributeur indépendant de contenus audiovisuels, notamment des séries TV (qui ont fait son succès à l’origine), des téléfilms, des dessins animés et des documentaires. Cette opération, sur laquelle les actionnaires de Mediawan seront invités à se prononcer le 13 mars prochain, « représente pour nous l’opportunité d’acquérir un acteur de premier plan présentant un fort potentiel de croissance dans les secteurs des chaînes, du digital et de la production, explique Pierre-Antoine Capton, directeur général et président du directoire de Mediawan. Groupe AB constitue à cet égard une première étape dans la poursuite de l’objectif de créer une plateforme dynamique susceptible d’agréger efficacement des contenus premiums ».
 
  
 
12 conseils aux start-up pour convaincre des investisseurs
A l’occasion d’un nouveau rendez-vous lancé par Zeens, associé avec Presstalis, Rodrigo Sepulveda, cofondateur du fonds d’investissement Expon capital, a livré ses conseils aux start-up pour séduire des investisseurs. En quatre parties et douze points, il livre la check-list qu’il vérifie, auprès des entrepreneurs, avant d’accepter d’investir dans leur société. + de détails

En savoir plus ...

Réagissez

Quelles sont vos applications presse préférées ?

Donnez-nous votre avis

Réagissez ...

Dernière minute

7 clés pour comprendre la presse en 2017

Une formation incontournable sur l'univers de la presse

En savoir plus ...

A découvrir ...

Notre nouveau magazine est tout chaud, il vient de sortir

 
 
 
L’événement
- Le programme des candidats pour la presse et les médias
- Le bilan du quinquennat de Hollande
- Comment les médias couvrent l’élection
- Reportage à Hénin-Beaumont : la Voix sans issue

Le dossier
- L’éducation aux médias relève de l’urgence
- Les médias sur tous les fronts depuis les attentats de Charlie hebdo
- La recette Spicee contre les théories du complot 

L’enquête
- Les médias se mobilisent pour rétablir la vérité
- La post-vérité pose question

L’exposition 
L’Unesco accueille 200 unes et n°1

La veille 
L’enjeu du moment marketing
  
 
 

En savoir plus ...

L'actualité des Clés de la presse

Le dernier magazine des Clés de la presse est sorti

 
 
 
L’événement
- Le programme des candidats pour la presse et les médias
- Le bilan du quinquennat de Hollande
- Comment les médias couvrent l’élection
- Reportage à Hénin-Beaumont : la Voix sans issue

Le dossier
- L’éducation aux médias relève de l’urgence
- Les médias sur tous les fronts depuis les attentats de Charlie hebdo
- La recette Spicee contre les théories du complot 

L’enquête
- Les médias se mobilisent pour rétablir la vérité
- La post-vérité pose question

L’exposition 
L’Unesco accueille 200 unes et n°1

La veille 
L’enjeu du moment marketing
  
 
 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique